mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Les services secrets de la CEI ont fait baisser le niveau de menace (...)

Les services secrets de la CEI ont fait baisser le niveau de menace terroriste (Patrouchev)

RIA Novosti

jeudi 22 mai 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les services secrets de la Communauté des États Indépendants (CEI) ont réussi à faire baisser le niveau de menace terroriste, a estimé jeudi à Bichkek, au Kirghizstan, le secrétaire du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev lors d’une réunion du Conseil des chefs des organes de sécurité de la CEI.

"Nous avons défini l’une des plus grandes menaces de l’époque moderne, le terrorisme. La vie a confirmé que nous avons raison. La menace terroriste est en hausse partout dans le monde, le terrorisme a également pris racine dans la CEI. Toutefois, nous avons réussi à faire baisser la menace terroriste", a indiqué M.Patrouchev, président du Conseil des chefs des organes de sécurité de la CEI, et qui a été élu jeudi secrétaire d’honneur de cette organisation.

La banque de données créée par les services secrets de la CEI permet de mener une lutte efficace contre le terrorisme, selon lui.

Le chef du comité d’État de la sécurité nationale kirghiz Mourat Soutalinov a, pour sa part, appelé à intensifier la coopération pour écarter la menace d’une escalade du terrorisme régional.

Outre les responsables russes et kirghizes, la réunion a mis en présence des représentants de l’Arménie, de l’Azerbaïdjan, de la Biélorussie, du Kazakhstan, de la Moldavie, de l’Ouzbékistan, du Tadjikistan, du Turkménistan, de l’Ukraine et le chef du Centre antiterroriste de la CEI, ainsi que des observateurs allemands, espagnols, français et italiens. Le représentant de la Géorgie n’est pas arrivé au Kazakhstan.

Le Conseil des dirigeants des organes de sécurité et des services secrets de la CEI a été mis en place en 1997 pour coordonner les activités des pays membres de la CEI dans le domaine de la lutte contre le crime organisé international. Le Turkménistan et l’Ouzbékistan ont le statut d’observateurs auprès du Conseil qui comprend dix membres.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :