mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > La CNIL veut se faire entendre sur l’échiquier mondial

La CNIL veut se faire entendre sur l’échiquier mondial

Ariane Beky, NetEco.com

vendredi 23 mai 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Vie privée, privée de tout ? La CNIL veut se positionner comme un acteur de référence des enjeux numériques, à l’approche de la présidence française de l’UE et de la conférence mondiale de protection des données. L’objectif de la 30ème édition, organisée mi-octobre 2008 à Strasbourg, dans le cadre du programme de la présidence de l’Union européenne, « consiste à identifier les défis majeurs qui se dressent en matière de respect de la vie privée, dans un contexte international marqué par de fortes évolutions technologiques, politiques, juridiques et économiques », souligne dans un communiqué la Commission nationale informatique et libertés.

Les débats entre représentants des autorités de contrôle, des pouvoirs publics, des entreprises, d’associations de consommateurs et de défense des libertés, devraient se dérouler « dans un esprit de concertation, avec la volonté de rechercher des solutions communes à l’échelle internationale ». C’est en tout cas le souhait d’Alex Türk, président de la CNIL, également élu président des « CNIL européennes » : le « G29 », en référence à une directive européenne de 1995. Pour Alex Türk, s’est un nouveau défi à relever. En effet, la puissance des Etats-Unis n’est pas la seule à faire obstacle à une politique éclairée et efficace de protection des données en Europe. Car, comme l’a déclaré Alex Türk lui-même, « il faudra beaucoup de travail en interne pour définir des positions communes ».


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :