vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > GB : un juge demande l’immobilisation des avions de reconnaissance (...)

GB : un juge demande l’immobilisation des avions de reconnaissance Nimrod

AFP

lundi 26 mai 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Un juge britannique, chargé de l’enquête sur l’accident d’un avion de reconnaissance Nimrod de la Royal Air Force (RAF), qui a fait 14 morts en 2006, a recommandé vendredi l’immobilisation de toute la flotte de ces appareils, aussitôt refusée par le ministère de la Défense.

Ces appareils n’ont "jamais été aptes au vol", a déclaré le juge Andrew Walker, à l’issue de son enquête sur cet accident qui a eu lieu en Afghanistan en 2006 et a causé les pertes humaines les plus importantes pour l’armée britannique depuis la guerre des Malouines.

"J’ai consacré une grande réflexion à cette affaire et je ne vois pas d’autre alternative que d’informer le ministre (de la Défense) que la flotte de Nimrod ne devrait plus voler avant que le niveau minimum des normes de sécurité ne soit atteint", a-t-il poursuivi.

Le ministère de la Défense n’est cependant pas dans l’obligation de suivre ces recommandations.

Le secrétaire d’Etat à la Défense Bob Ainsworth a répondu dans un communiqué avoir "pris note des commentaires du juge", mais a précisé que la RAF n’immobiliserait pas sa flotte.

"Le Nimrod sauve des vies sur les théâtres d’opérations tous les jours. S’il n’était pas sûr, nous le ferions pas voler", a souligné M. Ainsworth.

Cet appareil "est sûr avec les mesures que nous avons prises et c’est pourquoi la flotte ne sera pas immobilisée", a-t-il déclaré en précisant qu’une enquête indépendante sur la fiabilité des Nimrod était en cours.

La flotte entière de Nimrod, construite par le groupe britannique BAE Systems, "n’a jamais été apte à voler depuis qu’elle a été mise en service pour la première fois" il y a près de 40 ans, a affirmé le juge Walker.

L’appareil accidenté en Afghanistan s’est écrasé au sol dans la région de Kandahar (sud) après un apparent incident technique alors que l’équipage se préparait à atterrir à l’issue d’une mission secrète.

Douze des victimes étaient issues de l’escadron 120 de la base aérienne de Kinross, dans l’est de l’Ecosse, et deux autres militaires rattachés à cet escadron pour effectuer un déplacement ont aussi trouvé la mort.

Les témoignages pendant les deux semaines d’enquête du juge ont évoqué des fuites répétées de carburant des réservoirs des Nimrod et souligné le danger représenté par le carburant s’échappant des réservoirs en cours de ravitaillement, qui peut s’enflammer.

Tom McMichael, responsable de la certification chez BAE System, a estimé qu’à cause de graves défauts de conception, l’appareil n’aurait jamais dû être certifié en 1968 lors de sa mise en service.

Le Nimrod est un appareil employé principalement par la Royal Air Force. Elle dispose de 16 Nimrod MR2, le modèle le plus ancien, à sa base écossaise de Kinloss, tandis que la base de Waddington, dans l’est de l’Angleterre, emploie le modèle Nimrod R1.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :