dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Drone abattu : le Conseil de sécurité de l’ONU doit voir la (...)

Drone abattu : le Conseil de sécurité de l’ONU doit voir la vidéo

AFP

mardi 27 mai 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La Russie demande que le Conseil de sécurité de l’ONU visionne la vidéo montrant, selon la Géorgie, un drone géorgien abattu par un avion de chasse russe, a déclaré mardi à Copenhague le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

"La Russie a demandé à la Géorgie de transmettre sa vidéo au Conseil de sécurité de l’ONU", a-t-il dit lors d’une conférence de presse avec son homologue danois Per Stig Moeller.

"Les experts russes, qui ont vu la vidéo à la télévision, ont observé des incohérences et des contradictions que la Géorgie doit expliquer", a poursuivi M. Lavrov.

Un rapport de la mission d’observation de l’ONU en Géorgie (Monug) a conclu lundi que, comme l’affirmait Tbilissi, c’est un avion de chasse russe qui a abattu un drone géorgien le 20 avril dernier au-dessus de la région séparatiste pro-russe d’Abkhazie, des conclusions rejetées par Moscou.

"Aucun de nos avions n’a violé d’espace aérien et n’a, a fortiori, effectué de tir", a déclaré lundi à l’AFP Alexandre Drobychevski, porte-parole du ministère russe de la Défense.

L’Abkhazie a également rejeté le rapport.

Le rapport de la Monug se base essentiellement sur des images radars et vidéos fournies par la partie géorgienne, permettant de conclure qu’après avoir abattu le drone, l’avion "est parti... vers l’espace aérien russe".

La Monug dit s’être assurée de "l’authenticité" de la vidéo, qui n’a subi "aucune manipulation". Insistant sur le professionnalisme de sa mission, formée de pilotes et spécialistes aériens, la Monug a déploré le manque de coopération abkhaze.

"La Russie ne fera plus de commentaires jusqu’à ce que la Géorgie s’exprime clairement à ce sujet", a encore déclaré le chef de la diplomatie russe.

Lundi, le président géorgien, Mikheïl Saakachvili, s’est quant à lui félicité dans des propos retransmis à la télévision que, pour la première fois, Moscou soit directement accusé par l’ONU "d’agression contre la Géorgie".

M. Lavrov se trouvait à Copenhague avant de participer mercredi à une réunion ministérielle sur l’Arctique au Groenland.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :