lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Une vague de suicides au sein de la NSA ?

Une vague de suicides au sein de la NSA ?

Nouvelobs.com

jeudi 22 septembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le taux de suicide du personnels de la National security agency (NSA) inquiète l’agence, selon un message interne confidentiel révélé mercredi soir.

Le taux de suicide du personnels de l’une des grandes agences américaines de renseignement, la National security agency (NSA) inquiète l’agence, selon un message interne confidentiel de la NSA révélé mercredi 22 septembre au soir à Paris par un spécialiste français du renseignement. La copie d’un message du directeur de la NSA diffusé, selon Guillaume Dasquié, sur le réseau interne très protégé de la NSA en février 2005 après le suicide d’un cadre de l’agence a été dévoilé par cet auteur d’une série d’ouvrages sur le renseignement et le terrorisme, sur la chaîne d’informations i-TELE.

Augmentation du travail depuis le 11 septembre

A l’intention des cadres de la NSA, dépendant du Pentagone, ce message, daté du 13 février, est signé du général Michael Hayden, qui depuis est adjoint de John Negroponte le directeur du renseignement national américain (DNI). L’augmentation de la quantité de travail demandée aux cadres de la NSA depuis le 11 septembre 2001 et le stress sont reconnus par le général Hayden, dans ce message de deux pages, comme facteurs pouvant développer des "problèmes personnels des individus au point qu’ils puissent envisager le suicide comme une solution".

"Prendre soin de notre personnel"

Le directeur de la NSA met en avant le fait que "certains croient de manière erronée que rechercher un conseil pour des problèmes personnels peut compromettre leur habilitation de sécurité", alors que selon ce dernier "prendre soin de notre personnel est une responsabilité fondamentale" des dirigeants et des cadres de l’agence. "Nous devons donner l’exemple, chacun doit se sentir concerné et faire attention aux autres", conclut-il. Plusieurs dizaines de milliers d’hommes et de femmes travaillent pour la NSA et interceptent chaque jours des millions de messages électroniques et de communications téléphoniques.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :