mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Deutsche Telekom : le patron promet d’éclaircir le scandale (...)

Deutsche Telekom : le patron promet d’éclaircir le scandale d’espionnage

AFP

lundi 2 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le patron de Deutsche Telekom, René Obermann, a affirmé dimanche vouloir faire la lumière sur le scandale d’espionnage qui secoue le numéro un européen des télécommunications et tenu à rassurer ses clients sur la protection des données.

"Je peux assurer à nos clients : leurs données sont sûres chez Deutsche Telekom. Le mauvais comportement de quelques moutons noirs dans le passé ne change rien à cela", a affirmé le dirigeant dans le quotidien Bild am Sonntag.

"Nos collaborateurs font du bon travail et proprement. Mais celui qui enfreint la loi et le règlement de Deutsche Telekom devra rendre des comptes sans acception de rang ni de personne", a-t-il ajouté.

M. Obermann s’est défendu de plus belle d’être impliqué personnellement dans l’affaire.

"J’ai eu connaissance d’un premier cas d’abus de données chez Telekom l’été dernier et après, je n’ai rien étouffé mais tiré les conséquences personnelles et organisationnelles nécessaires", a-t-il insisté.

"La lumière doit être faite sur ces pratiques et si je peux apporter ma contribution, je le ferai", a-t-il ajouté.

Le magazine Der Spiegel affirme dans son édition à paraître lundi qu’une partie de l’argent débloqué en novembre 2006 pour ces tâches d’espionnage l’aurait été par un chef de bureau commun à M. Zumwinkel et à René Obermann, qui venait d’arriver à la tête du groupe.

Le patron de Deutsche Telekom a répété qu’il n’avait "jamais vu ni signé cette facture". "Si cela s’est passé ainsi, c’est à mon insu" a-t-il souligné.

Le numéro un européen des télécommunications a reconnu des pratiques d’espionnage de données téléphoniques entre 2005 et 2006. L’objectif de cette surveillance visant des membres du conseil de surveillance et des journalistes était de trouver l’origine de fuites à la presse.

Par ailleurs, des députés pourraient avoir été indirectement touchés.

Cependant les pratiques d’espionnage à Deutsche Telekom pourraient avoir débuté bien avant 2005 et avoir été avalisées par les anciens dirigeants du groupe allemand de télécommunications, a rapporté la presse allemande.

Hans-Jürgen Knoke, ancien responsable de la sécurité de Deutsche Telekom de 1998 à 2004, a déclaré à la chaîne Spiegel TV que les actions de surveillance existaient déjà à l’époque de l’ancien patron Ron Sommer —à la tête du groupe de 1995 à 2002—.

"La direction", a-t-il expliqué, "avait exprimé son insatisfaction que des nouvelles internes parviennent sans cesse à la presse. Il y avait des ragots et encore des ragots, chaque jour une nouvelle information". Il a été alors décidé d’observer qui avait accès aux documents et entretenait des contacts avec les journalistes.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :