vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La CIA restructurée mènera davantage d’opérations à l’étranger

La CIA restructurée mènera davantage d’opérations à l’étranger

Xinhuanet

vendredi 23 septembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

La CIA, l’agence de renseignements américaine, ne "comptera pas seulement" sur les informations transmises par les services de renseignements de pays amis mais fera plus par elle-même pour réunir ses informations, a affirmé jeudi le chef de la CIA, Porter Goss.

S’exprimant au sujet de son plan de restructuration lors d’une réunion avec les employés de la CIA, M. Goss a fait savoir qu’il reconstruirait l’agence en une organisation mondiale avec davantage d’agents travaillant à l’étranger, selon des informations locales.

Ces agents travailleront sous différentes sortes de couvertures dans plus de pays, a-t-il dit.

"Nous nous mondialisons de plus en plus. Nous avons ouvert de nouvelles stations et bases, et nous en avons rouvert certaines anciennes. Nous sommes en train de développer de nouveaux moyens créatifs pour obtenir davantage de nos responsables en dehors de Washington", a-t-il ajouté.

"Sans doute, nous utiliserons de nouveaux arrangements de couverture à l’étranger, parce qu’il le faut", a indiqué M. Goss, ancien député de la Floride, qui dirige la CIA depuis un an.

La CIA aurait l’autorité d’établir des normes pour l’ensemble de la communauté des renseignements sur les questions liées à l’espionnage humain, a-t-il noté.

"Nos intérêts nationaux et notre besoin de sécurité sont mondiaux", a souligné l’ancien président du Comité des renseignements de la Chambre des représentants, en indiquant que " nous nous trouverons dans des endroits que les gens ne peuvent même pas imaginer".

Selon M. Goss, lui-même ancien agent de la CIA, l’agence ne compterait pas seulement sur les services de renseignements étrangers pour recueillir des informations. "Des opérations unilatérales recommenceront à faire partie des paradigmes de la CIA."

Depuis l’arrivée en fonction de M. Goss, la CIA a perdu certains de ses hauts analystes de renseignements et la position prééminente de la CIA au sein de la communauté des renseignements des Etats-Unis après la création du poste de directeur national des renseignements.

La CIA a subi des critiques pour n’avoir pas pu obtenir de renseignements sur les attaques du 11 septembre et sur les armements de l’Irak avant la guerre.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :