jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Russie : stopper la dégradation des forces armées (expert)

Russie : stopper la dégradation des forces armées (expert)

RIA Novosti

mardi 3 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le nouveau chef de l’état-major général des forces armées russes, le général Nikolaï Makarov, doit arrêter la dégradation technique de l’armée et de la marine de guerre, estime le président de l’Académie des problèmes géopolitiques, le général Leonid Ivachov.

Selon lui, la nomination de M. Makarov signifie que le niveau technique de l’armée russe fera désormais l’objet d’une plus grande attention.

Le président russe Dmitri Medvedev a nommé le vice-ministre de la Défense, le général Makarov, chef de l’état-major général des forces armées russes. M. Makarov a remplacé à ce poste le général Iouri Balouïevski.

"J’espère qu’avec la nomination de M. Makarov, ancien responsable des armements au sein des forces armées, une plus grande attention sera enfin accordée à la modernisation technique de nos troupes", a affirmé M. Ivachov, ajoutant qu’elles se trouvaient dans un état lamentable.

D’après lui, le nouveau chef de l’état-major général doit "inverser les tendances destructrices dans les forces armées et mettre un terme à leur dégradation technique".

Nos troupes "manquent terriblement de nouveaux systèmes d’armes, de munitions et de matériel de guerre", a constaté le général Ivachov.

Il est persuadé qu’avec le soutien politique et financier des autorités russes, M. Makarov parviendra à renforcer le potentiel militaire du pays.

Evoquant les raisons de la mutation de M. Balouïevski, le président de l’Académie des problèmes géopolitiques a fait remarquer que l’ancien chef de l’état-major général "n’était pas d’accord sur les axes principaux de la réforme militaire imposée par le nouveau ministre de la Défense".

"Il s’agit d’un désaccord fondamental entre deux positions", a conclu l’expert.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :