jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Espionnage téléphonique : Deutsche Telekom se repent

Espionnage téléphonique : Deutsche Telekom se repent

Challenges.fr

mercredi 4 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le groupe promet de protéger davantage ses données, alors que l’affaire suscite une nouvelle crise de confiance au sein du capitalisme allemand.

Deutsche Telekom se repent. Accusé d’avoir espionné des conversations entre des journalistes et des membres de son propre conseil de surveillance, l’opérateur promet de réduire les droits d’accès de ses salariés aux données de ses clients (conversations téléphoniques, courriers électroniques), par la voix de son patron René Obermann, dans un entretien à l’hebdomadaire Die Zeit à paraître jeudi 5 juin.

"Des élites pas à la hauteur"

Un mea culpa nécessaire, tant cette affaire, dont plusieurs éléments restent encore flous (notamment sur l’information dont a disposé René Obermann, nommé P-DG de Deutsche Telekom fin 2006, ou la date du début des pratiques d’espionnage), agite l’Allemagne, déjà ébranlée par le récent scandale de fraude fiscale ou les affaires de corruption chez Siemens et Volkswagen. Mercredi, dans les colonnes du Financial Times Deutschland, le chef conservateur du gouvernement régional de Sarre (ouest), Peter Müller, juge ainsi que le pays fait face à une crise de confiance de son "économie sociale de marché" : "la raison est que, dans plusieurs cas, des élites de l’économie allemande n’ont pas été à la hauteur de leurs responsabilités". "Les comportements contraires à la loi abîment la réputation de l’économie", juge pour sa part le patron de la Fédération des industriels allemands, Jürgen Thumann.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :