dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > ABM : Varsovie accepterait une "présence régulière" des officiers (...)

ABM : Varsovie accepterait une "présence régulière" des officiers russes

RIA Novosti

mercredi 4 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Varsovie est favorable à la "présence régulière" d’inspecteurs russes sur les sites que les Etats-Unis souhaitent installer en Pologne dans le cadre du projet de bouclier antimissile (ABM), a déclaré le porte-parole du ministère polonais des Affaires étrangères Piotr Paszkowski.

Lors d’une conférence de presse, le porte-parole a souligné que Varsovie n’envisageait pas de "présence permanente" des inspecteurs russes, pour des raisons historiques évidentes pour cet ancien Etat du Pacte de Varsovie, sur les sites des dix missiles intercepteurs que les Etats-Unis souhaitent déployer en Pologne afin de contrer une éventuelle menace en provenance d’Iran.

Ces propos reviennent donc à rejeter l’exigence de la Russie, qui souhaitait la présence permanente de ses officiers sur les éléments tchèques et polonais de l’ABM, dans le cadre des mesures de confiance formulées par les Etats-Unis, conscients du fort rejet de Moscou à l’égard de ce projet situé à proximité des frontières russes.

"On pourrait envisager d’autres formes d’accès régulier des inspecteurs (russes), comme l’utilisation d’un système de suivi vidéo", a-t-il dit, ajoutant que les négociations entre Varsovie et Washington se poursuivaient de "manière ininterrompue".

M. Paszkowski n’a cependant pas annoncé la date de possible de fin des négociations polono-américaines sur l’ABM.

"Comme l’a dit le chef de la diplomatie polonaise Radoslaw Sikorski, celles-ci ne s’achèveront que lorsqu’un accord aura été trouvé", Varsovie espérant qu’en échange du déploiement de l’ABM sur son territoire, Washington contribuera à la modernisation de son armée.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :