lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Un Américain admet avoir aidé à préparer des attentats aux Etats-Unis et en (...)

Un Américain admet avoir aidé à préparer des attentats aux Etats-Unis et en Europe

AFP

mercredi 4 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Un Américain de 44 ans a reconnu mardi avoir travaillé pour le réseau Al-Qaïda en vue de préparer des attentats aux Etats-Unis et en dehors, notamment contre des ambassades et des bases militaires américaines en Europe et des sites touristiques.

Christopher Paul, né il y a 44 ans dans l’Ohio, avait été arrêté en avril 2007. Il était notamment soupçonné d’avoir fourni un soutien et une aide matérielle à des terroristes et de complot visant à utiliser des armes de destructions massives.

"Le plaidé coupable d’aujourd’hui met un terme à la longue et dangereuse carrière de Christopher Paul, un natif de l’Ohio qui avait rejoint Al-Qaïda au début des années 1990, combattu en Afghanistan et en Bosnie et comploté avec d’autres personnes pour viser des Américains à la fois sur le territoire (américain) et à l’étranger", a déclaré Patrick Rowan, adjoint au procureur général pour la Sécurité nationale.

Selon un communiqué du ministère de la Justice américain, Christopher Paul avait rejoint en avril 1999 une cellule terroriste en Allemagne. Là, il avait entraîné des agents de cette cellule au maniement des explosifs, en sachant que le but était d’actionner des bombes contre des Américains en vacances hors des Etats-Unis.

La cellule terroriste allemande avait aussi prévu des attentats sur le sol américain et contre des ambassades, des consulats et des bases militaires américains en Europe.

Le communiqué précise qu’entre le 16 avril 1999 et le 31 janvier 2000, Christopher Paul avait passé 44 coups de fil à un islamiste en Europe, qui devait ensuite être arrêté et reconnu coupable de complot terroriste.

Dans le cadre de la procédure de plaidé coupable, Christopher Paul a accepté une condamnation à 20 ans de prison en échange d’un abandon de certaines charges pesant contre lui.

Selon l’accusation, M. Paul avait rejoint Al-Qaïda au début des années 90, en se rendant au Pakistan et en Afghanistan, où il avait reçu un entraînement au maniement des armes et des explosifs.

Il avait ensuite combattu au côté des moudjahidins avant de revenir dans l’Ohio, où il donnait des cours d’arts martiaux à Colombus.

De 1993 à 1995, en utilisant des passeports avec différents noms, il a voyagé dans les Balkans et a notamment combattu en Bosnie, nouant des contacts avec des fondamentalistes islamistes et établissant une liste de leaders d’Al-Qaïda et d’islamistes radicaux. Cette liste ainsi que des documents sur la fabrication de bombes ont été saisis lors d’une perquisition à son domicile.

En 1997, Christopher Paul a été contacté par des membres d’Al-Qaïda en Europe, affirme le ministère de la Justice, qui lui ont demandé de mettre sur pied "un vrai groupe et endroit pour faire le jihad". Il avait recruté des personnes dans l’Ohio et conduit le même type d’entraînement que celui qu’il avait reçu en Afghanistan et en Bosnie.

Lors d’un retour d’Allemagne, Christopher Paul avait demandé à un membre de son groupe de l’Ohio d’acheter un scanner, envoyé ensuite à la cellule terroriste allemande, qui ne l’a toutefois jamais récupéré.

Il avait aussi acheté un équipement de vision nocturne et une lunette laser. En novembre 1999, il avait envoyé 1.760 dollars à l’un des membres de la cellule allemande.

Un responsable du FBI, Arthur M. Cummings, a souligné le fait que la coordination du travail de plusieurs agences avait été nécessaire pour conduire cette enquête à son terme.

"La condamnation de Christopher Paul est le résultat d’un investigation de cinq ans dans le monde entier avec l’extraordinaire coopération d’agences au niveau local, fédéral et des Etats", a-t-il déclaré.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :