dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > ABM américain : les Tchèques hostiles au déploiement d’un radar (...)

ABM américain : les Tchèques hostiles au déploiement d’un radar (sondage)

RIA Novosti

jeudi 5 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

68% des Tchèques, soit 5% de plus qu’en avril et 3% de plus qu’en mars dernier, sont hostiles au déploiement d’un radar du système antimissile américain dans leur pays, selon les résultats d’un sondage du Centre tchèque d’étude de l’opinion publique publiés mercredi à Prague.

Le nombre des personnes catégoriquement contre le déploiement d’une base militaire américaine en République tchèque a augmenté de 37% en avril à 42% en mai. 72% des sondés estiment qu’il faut tenir un référendum national sur l’installation d’un radar de l’ABM américain sur le sol tchèque.

Le sondage a été réalisé auprès d’un échantillon national représentatif de 1.066 personnes âgées de plus de 15 ans entre le 12 et le 19 mai dernier.

Des sources diplomatiques tchèques ne cachent pas que les négociations et la signature des documents sur l’ABM doivent s’achever avant l’expiration du mandat du président américain George W. Bush. Toutefois, la signature de deux accords américano-tchèques appropriés ne garantit pas le déploiement du radar américain sur le sol tchèque. Les deux accords doivent être ratifiés par les deux chambres du parlement et signés par le président Vaclav Klaus.

Le premier ministre tchèque Mirek Topolanek a plus d’une fois déclaré auparavant que le gouvernement entendait proposer au parlement de ratifier l’accord sur l’installation du radar ABM américain avant les vacances parlementaires d’été.

Les partis politiques tchèques sont divisés en deux camps sur l’implantation du radar américain depuis longtemps. Le Parti démocratique civique de Mirek Topolanek (ODS, au pouvoir), qui ne dispose pas de la majorité parlementaire, préconise la ratification des accords avec les États-Unis, tandis qu’une partie des Verts, qui font partie de la coalition au pouvoir, y sont farouchement opposés.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :