mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Russie : une vingtaine de missiles balistiques stratégiques détruits depuis (...)

Russie : une vingtaine de missiles balistiques stratégiques détruits depuis début 2008

RIA Novosti

lundi 9 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La Russie a détruit depuis le début de l’année 2008 une vingtaine de missiles balistiques stratégiques et 12 rampes de lancement mobiles dont le délai de service a expiré, conformément au Traité de réduction des armements stratégiques offensifs (START-1), a annoncé lundi le service des Troupes balistiques stratégiques russes.

"Les Troupes balistiques stratégiques ont démantelé et remis à une entreprise spécialisée en vue de leur destruction ultérieure une vingtaine de missiles balistiques stratégiques arrivés en fin de vie depuis le 1er janvier 2008", lit-on dans un communiqué de presse des troupes.

Par ailleurs, "12 rampes de lancement mobiles ont été détruites sous le contrôle de groupes d’inspection américains. Une d’entre elles a été remise au Musée d’histoire militaire de Saint-Pétersbourg", selon le communiqué.

"En 2008, les Troupes balistiques ont accueilli 11 groupes d’inspecteurs américains. Les États-Unis ont à deux reprises demandé que leur soient présentées des rampes de lancement mobiles afin de les soumettre à un contrôle technique", rapporte le service de presse.

Au total, la Russie a accueilli 340 inspections et soumis ses rampes de lancement mobiles à 93 contrôles techniques américains depuis l’entrée en vigueur du Traité START le 5 décembre 1994.

Les Troupes balistiques respectent le Traité START ainsi que d’autres accords (Traité de Vienne, Traité Ciel Ouvert, etc.) comme en témoignent "les nombreuses inspections organisées par les pays signataires sur les sites des Troupes balistiques".

Le Traité START-1 a été signé par les présidents soviétique et américain, Mikhaïl Gorbatchev et George Bush, le 31 juillet 1991 à Moscou. Il est appelé à assurer la parité des forces nucléaires stratégiques entre les deux parties à des niveaux environ 30% inférieurs à ceux des forces initialement déployées. Le traité a établi des plafonds égaux pour le nombre d’ogives et de vecteurs, ainsi que des limitations concernant le poids porté par les missiles balistiques. Le traité expire en décembre 2009.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :