lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Un espion trop distrait

Un espion trop distrait

C.M., le Figaro avec AFP

jeudi 12 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Un « très haut responsable » des services de renseignements britanniques a oublié un rapport top secret sur al-Qaida en Irak dans un train. Parallèlement, CNN communique des documents confidentiels sur l’organisation.

Les deux affaires n’ont à priori aucun lien, mais la concomitance des dates est troublante. Alors que CNN affirme détenir des documents très précis sur al-Qaida en Irak, on apprend qu’un espion a perdu un rapport top secret sur le même sujet.

Scotland Yard vient en effet d’ouvrir une enquête après la découverte dans un train à Londres, le 10 juin, de documents gouvernementaux classés top secret portant sur le réseau terroriste al-Qaida et l’Irak. Le rapport, qui avait été commandé par les ministères britanniques des Affaires étrangères et de l’Intérieur, n’est visiblement pas tombé entre de mauvaises mains. On sait juste que ces documents -sept pages contenues dans une enveloppe cartonnée orange- appartenaient à un « très haut responsable des services de renseignements rattaché au Cabinet ». Sur chaque page, était inscrit « For UK, US, Canadian and Australian eyes only » (Uniquement pour lecture britannique, américaine, canadienne et australienne).

Une « photo complète »

CNN, de son côté , affirme qu’un volume important de documents écrits et vidéos ont été saisis il y a 18 mois, au quartier général d’al-Qaida dans la province d’al-Anbar après la mort du leader de l’organisation dans cette province qui fut longtemps l’un des fiefs des insurgés sunnites. Des écrits remis par les miliciens à la fois à l’armée et à la chaîne américaine.

Ces documents représentent « une sorte de photo complète » d’al-Qaida en Irak lorsque l’organisation était à son apogée dans ce pays, a indiqué un porte-parole de l’armée. CNN a précisé qu’il s’agissait de documents comprenant des liasses de fiches de paie pour des centaines d’insurgés et autant de formulaires remplis par les hommes voulant adhérer à al-Qaida dans ce pays. L’insertion dans l’organisation prenait jusqu’à quatre mois et comprenait des enquêtes fouillées sur les candidats. Al-Qaida gardait aussi minutieusement des registres de toutes sortes : listes d’opposants à éliminer, des prisonniers de l’organisation et leurs condamnations, numéros de téléphone des personnes ayant appelé les Américains pour donner des informations sur les rebelles sunnites… L’article de CNN mentionne aussi un plan d’envergure pour contrer l’armée US à partir du début de 2006. Des listes de cibles visant à affaiblir les opérations américaines auraient été établies : « chaînes d’approvisionnement, ponts, hélicoptères et leurs zones d’atterrissage ». Enfin, CNN fait état de quelque 80 vidéos saisies, la plupart de décapitations, et qui n’avaient pas été diffusées sur Internet.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :