mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > La fusée Ariane sous haute surveillance militaire

La fusée Ariane sous haute surveillance militaire

Anne-Lise LLouquet, Ministère de la Défense

samedi 14 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le dernier lancement d’Ariane 5 a eu lieu le 12 juin 2008, à Kourou en Guyane (département français d’Outre mer). Il a pour objectif de mettre en orbite deux satellites. Le premier, Skynet 5C est dédié aux communications militaires au bénéfice des forces armées britanniques et de l’OTAN. Le deuxième, Turksat 3A fournira des services de télécommunication et de diffusion TV en direct. Il couvrira la Turquie, l’Europe et l’Asie centrale.

Un tel événement nécessite une sécurisation de la zone de lancement, avant et pendant le tir de la fusée, afin d’empêcher l’infiltration de personnes suspectes, dans cette zone sous haute-protection. L’une des missions prioritaires des forces armées en Guyane (FAG ) est d’apporter moyens et savoir-faire militaires pour assurer le bon déroulement des lancements, au sein du Centre spatial guyanais (CSG ) de Kourou.

Cette mission est un véritable défi car le terrain est difficile. Forêt équatoriale, zones marécageuses, de nombreuses rivières, et une météo pas toujours favorable, rendent le travail complexe. C’est pourquoi, toutes les armées sont sollicitées.

A l’extérieur du site, l’armée de terre (9ème régiment d’infanterie de marine de Cayenne et le 3ème régiment étranger d’infanterie de Kourou) assure les patrouilles terrestres de renseignement, le contrôle de la zone sur 900 km² et dispose de moyens anti-aériens durant 36 heures lors d’un lancement.

La base aérienne militaire 367 de Rochambeau (aéroport de Cayenne), assure la surveillance aérienne de la zone au moyen d’avions radar E3F, de mirages 2000C et d’hélicoptères.

La Marine nationale, quant à elle, assure la protection au large, grâce à ses patrouilleurs, vedettes et avions de surveillance. Elle est renforcée, dans sa mission, par la gendarmerie maritime.

Enfin, à l’intérieur du site, la protection est assurée par la Brigade des sapeurs pompiers de Paris.

Le centre spatial guyanais est un site stratégique pour la souveraineté nationale française. Les forces armées de Guyane ont pour mission de la garantir.

Patrouille d’un Falcon 50 au dessus du Centre Spatial de Guyane


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :