jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Le fantassin du futur sera bardé d’électronique

Le fantassin du futur sera bardé d’électronique

Jérôme Bouteiller, NetEco

dimanche 25 septembre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

A l’occasion des rencontres "Nation Défense", l’Armée de Terrre et Sagem ont présenté un prototype de FELIN, une combinaison communicante pour Fantassin.

JPEG - 73 ko

Guerre électronique ? A l’occasion des rencontres "Nation Défense" organisées ce week-end à travers la France, l’Armée de Terrre et Sagem (groupe Safran) ont présenté un prototype de FELIN, une combinaison électronique destinée à équiper les fantassins dès 2008.

FELIN (fantassin à équipement et liaisons intégrées) propose non seulement une combinaison, un casque et un fusil d’assaut (FAMAS) mais également de nombreux équipements électroniques : boîtier calculateur, boîtier gestionnaire, radio, boîtier interface homme/machine, GPS, batteries, câbles et connecteurs.

Avec ce système d’arme, le fantassin est par exemple capable de voir de nuit, de tirer dans les coins (caméra sur le FAMAS), de se repérer sur le champs de bataille, de situer les autres fantassins ou l’ennemi et bien sûr de communiquer en temps réel avec la chaîne de commandement.

Avec un coût global de 800 millions d’euros, le programme FELIN prévoit d’équiper plus de 30.000 fantassins ce qui devrait tout de même représenter près de 27.000 euros d’équipements par tenue de combat. FELIN est la première brique de la future "Bulle Opérationnelle Aéroterrestre" (BOA) ou "Network Centric Warfare" (NCW), un réseau de combat "info-centré", véritable Intranet multimédia mobile hertzien, qui devrait propulser l’armée française dans le XXIe siècle.

JPEG - 120 ko

Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :

2 Messages de forum