mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > Des députés indonésiens visitent un laboratoire controversé de l’US (...)

Des députés indonésiens visitent un laboratoire controversé de l’US Navy

AFP

mercredi 18 juin 2008, sélectionné par Spyworld

Les États-Unis ont invité mercredi vingt parlementaires indonésiens à une visite guidée à Jakarta d’un laboratoire de l’US Navy soupçonné par certains responsables de se livrer à des activités secrètes, a annoncé un communiqué de leur ambassade.

L’Unité de recherche médicale de la Marine n°2 (NAMRU-2) est installée depuis 1970 dans la capitale indonésienne mais a subi ces dernières semaines une salve d’accusations.

Le ministre indonésien de la Défense, Juwono Sudarsono, s’est déclaré hostile à une prolongation de l’immunité diplomatique des chercheurs américains du NAMRU-2. La ministre indonésienne de la Santé a remis en cause le fait qu’un laboratoire de santé soit géré par l’armée d’un pays étranger.

Selon l’ambassade des États-Unis à Jakarta, les vingt députés ont pu constater de leurs propres yeux que les recherches sur les maladies infectieuses et tropicales réalisées par le NAMRU-2 « profitent à l’Indonésie ».

Les États-Unis affirment que l’idée que le NAMRU-2 fasse de l’espionnage est « absurde ». « Cette visite a été l’occasion de voir que le NAMRU-2 opère de façon transparente », a assuré l’ambassadeur américain Cameron R. Hume.

Washington et Jakarta négocient depuis 2005 la poursuite de la coopération entre le NAMRU-2 et le ministère de la Santé indonésien, mais les discussions sont dans l’impasse.

Selon l’ambassade américaine, « le NAMRU-2 est un laboratoire de recherche biomédicale sur les pathologies infectieuses, au bénéfice mutuel des États-Unis, du ministère indonésien de la Santé et de la communauté internationale de santé publique ».

Les États-Unis possèdent d’autres laboratoires similaires au Kenya, en Thaïlande, en Égypte et au Pérou.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :