vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > EADS livre un Wimax chiffré et transportable à l’Armée de (...)

EADS livre un Wimax chiffré et transportable à l’Armée de terre

Philippe Pelaprat, Réseaux & Télécoms

mercredi 18 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La Grande Muette n’a pas attendu le discours du président Nicolas Sarkozy pour tuer les coûts. Elle a commandé à EADS Defence & Communication System un réseau Wimax IP projetable et construit avec des briques technologiques civiles renforcées par une couche de chiffrement.

Pour que l’intendance guerrière suive au plus près de la bataille, il fallait à l’Armée de terre une boucle locale radio transportable et rapidement projetable pour que les logisticiens militaires approvisionnent chars et canons sans rupture de charge.

Afin de répondre à cette demande, la branche communication d’EADS a proposé une solution que le groupe présente au salon Eurosatory (Paris Nord Villepinte) jusqu’à la fin de la semaine. Il s’agit d’un dispositif radio sous protocole IP construit autour d’une solution Wimax qui est capable de supporter des communications voix, des échanges de données mais aussi de la vidéo. L’ensemble est configuré dans des caissons durcis et doté d’antennes dites tactiques, rapidement déployables. Chaque station maître BLR IP (Boucle Locale Radio IP) est adossée à un réseau fédérateur (backbone) qui peut être du satellite ou le réseau RITA (Réseau intégré des transmissions automatiques) de Thalès en cours de modernisation.

La station maître dessert des stations clientes qui sont elles-mêmes le point nodal d’un réseau de téléphonie protégé. Les postes téléphoniques utilisés sont des terminaux cryptés Sagem. Comme ces terminaux sont non IP, ils nécessitent la mise en oeuvre d’une passerelle de VoIP ; Ces téléphones pourront être remplacés par des téléphones IP et Wimax dès que la norme Wimax 802.16e (Wimax mobile) sera finalisée. Les stations clientes peuvent aussi alimenter un point d’accès Wifi local et relayer ainsi des caméras de vidéosurveillance sous IP. Chaque bulle (station de base) BLR délivre un débit IP de 48 Mbit/s sur quatre secteurs que peuvent se partager jusqu’à 50 stations clientes. Les communications voix sont concentrées sur le réseau RITA et soumises à son plan de numérotation. Le dispositif est crypté en niveau 3 et certifié DR (Diffusion Restreinte) par la DCSSI. La solution est développée depuis janvier 2007 avec des matériels « pris sur étagère ».

On trouve ainsi Alvarion pour le Wimax, Netasq pour le VPN Firewall, Audiocodecs pour les passerelle VoIP SIP et Aastra pour le PBX IP. La commande de l’armée porte sur 30 stations de base et 400 stations clientes dont les premières sont déjà en opération.

Photo : sur le salon Eurosatory Mardi 18 juin, EADS présente une solution Wimax militaire constituée de briques choisies dans les catalogues des équipementiers civils. Le réseau BLR IP de l’armée de terre est destiné à coordonner la logistique du thêatre d’opération. (Photo Philippe Pelaprat)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :