mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Peter MacKay dévoile sa stratégie de défense

Peter MacKay dévoile sa stratégie de défense

Alison Auld, La Presse Canadienne

dimanche 22 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le président du comité sénatorial de la défense a reproché au gouvernement fédéral, vendredi, d’avoir publié sans préavis sa stratégie de défense, attendue depuis longtemps, et d’offrir un plan irréaliste, qui n’est qu’une deuxième mouture d’anciennes promesses.

Le sénateur libéral Colin Kenny a affirmé avoir été sous le choc lorsqu’il a pris connaissance, en fin de journée jeudi, de la stratégie de défense « Le Canada d’abord » de 490 milliards $, publiée dans le site internet du ministère de la Défense.

M. Kenny a insinué que la seule raison de publier un document aussi tardivement serait le désir du ministère d’éviter que plusieurs personnes n’en prennent connaissance.

« Cette façon de faire, de le publier à 19 h 00, c’est bidon, a affirmé M. Kenny, d’Ottawa. Cela n’a pas de sens, il me semble, sauf si on veut que personne ne le remarque. »

Le ministre de la Défense, Peter MacKay, a pour sa part réfuté les accusations, affirmant que le gouvernement voulait simplement ajouter davantage de détails au plan annoncé par le premier ministre Stephen Harper à Halifax, le mois dernier.

M. MacKay, qui s’est exprimé lors d’une conférence internationale à Halifax, vendredi, a affirmé que le plan moderniserait les Forces canadiennes et leur offrirait le personnel, l’équipement et les infrastructures nécessaires pour effectuer des missions nationales et internationales.

« C’est un plan pour donner un financement prévisible et à long terme, et pour rebâtir et développer les Forces canadiennes », a annoncé M. MacKay aux spectateurs, en les invitant à consulter le document de 21 pages dans le site internet du ministère de la Défense.

Le plan, d’une durée de 20 ans, compte une augmentation des dépenses annuelles de 2 pour cent, dès 2011, qui portera le budget de la défense à 30 milliards $ en 2027-2028, par rapport au budget actuel de 18 milliards $.

Le financement prévoit 20 milliards $ pour acquérir des nouveaux avions, chars d’assaut et navires, en plus des 15 milliards $ déboursés pour les avions, camions et hélicoptères de transport qui ont déjà été achetés.

L’enveloppe budgétaire compte également une projection de 250 milliards $ pour recruter 70 000 soldats réguliers et 30 000 soldats permanents, ainsi que 140 millions $ pour acheter des pièces de rechange, ainsi que pour de l’entretien et de la formation.

Le plan se concentre sur six mandats principaux : l’appui pour un événement international majeur au Canada, comme les Jeux Olympiques de 2010 ; répondre à un attentat terroriste ; soutenir les autorités civiles pendant une catastrophe naturelle ; diriger des opérations internationales majeures pour une période prolongée ; déployer du personnel lors de crises internationales ; et maintenir la capacité de mener des opérations continentales dans le cadre du NORAD - le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord.

Selon la porte-parole du Nouveau Parti démocratique (NPD) en matière de défense, Dawn Black, le document confirme ce qu’elle craignait : le gouvernement conservateur s’aligne sur les objectifs militaires de son voisin du Sud et le rôle du Canada en Afghanistan demeure sa priorité.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :