jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > IronKey, une clé USB ultrasécurisée

IronKey, une clé USB ultrasécurisée

Stéphanie Renault, 01net

mardi 24 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Imperméable, antichoc, avec chiffrement aux normes militaires, effaçant ses données en cas d’attaques répétées, l’IronKey est commercialisée en France à partir de 59 euros.

Il ne faut pas croire, les portables oubliés dans les trains avec des dossiers confidentiels, ça n’arrive pas qu’en Angleterre. Les services de sa Royale Majesté ne sont en effet pas les seuls à employer des étourdis. En France aussi, bien que peu d’échos y soient donnés, les données confidentielles se perdent et s’égarent...

Pour éviter ce type de bourde, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à équiper leurs VIP de clés USB ultrasécurisées. « Nos clients sont, soit des entreprises du CAC 40, soit des avocats, des conseillers fiscaux, etc. Nous avons aussi de nombreuses entreprises monégasques », révèle Alain Takahashi, gérant de Hermitage Solutions, distributeur - entre autres - de clés USB sécurisées.

Dernière en date à arriver sur le marché français, IronKey. Egalement distribuée par Hermitage Solutions, cette clé se présente elle-même comme l’une des clés les plus sécurisées au monde. Et il faut dire que IronKey a multiplié les éléments de sécurité. Tout d’abord en ce qui concerne son aspect extérieur. La clé est imperméable et resistante aux chocs (norme MIL-STD-810F). Toutes les parties mécaniques mobiles, comme les loquets permettant de contrôler l’écriture, ont été retirées.

Chiffrement à la volée

Ensuite pour le chiffrement, IronKey utilise AES 128 bits en mode Cipher Block Chaining, un mode de chiffrement plus élaboré que l’habituel Electronic Code Book couramment employé sur 256 bits. Le chiffrement est effectué au niveau matériel par un processeur dédié et non pas au niveau logiciel. L’ensemble du dispositif matériel est lui-même certifié FIPS 140-2. Cette garantie du NIST, bureau de normalisation nord-américain, assure au minimum la qualité de la puce de chiffrement.

Pour utiliser la clé, il suffit de la connecter sur son ordinateur (Windows XP, Vista, Windows 2000 SP4 et Linux kernel 2.6). Une version bêta existe aussi pour Mac OS X. Un mot de passe est alors demandé.

Les fichiers qui sont stockés sur la clé sont chiffrés à la volée. Pour déchiffrer un fichier stocké sur la clé USB, il suffit de le glisser-déposer sur le bureau du PC. Navigation sécurisée

La clé existe en trois version : Basic, Personal et Enterprise. Dans les versions Personal et Enterprise, l’utilisateur accèdera également a des fonctions de navigation Internet sécurisées (uniquement disponibles pour les PC sous Windows). Tous les mots de passe et login sont en effet stockés sur la clé ainsi que l’historique de navigation pour éviter de laisser toute trace de son passage.

Dans la version Enterprise (compter une vingtaine d’euros à ajouter au prix de la clé), un logiciel de gestion centralisée des clés est également disponible, ainsi que l’authentification forte PKCS 11 (pour l’installation des certificats), et RSA SecureID. Si la clé tombe entre des mains mal intentionnées, ou si vous avez oublié votre mot de passe, vous disposez de 10 essais. A la dixième « erreur », la clé et son contenu sont détruits automatiquement.

Evidemment, tout cela a un prix. De 59 euros (en 1 Go de capacité) à 249 euros pour la 8 Go (qui dispose de 4 Go utiles en stockage pour la version Enterprise).


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :