lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Visite du premier ministre lituanien aux Etats-Unis : l’ABM ne sera (...)

Visite du premier ministre lituanien aux Etats-Unis : l’ABM ne sera pas au menu

RIA Novosti

lundi 30 juin 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le premier ministre lituanien Gediminas Kirkilas, arrivé dimanche aux Etats-Unis pour une visite d’une semaine, a démenti samedi que son déplacement ait pour objectif de discuter du déploiement du bouclier antimissile américain en Lituanie.

"Nous avons déjà exprimé notre avis : les Polonais poursuivent les négociations, et nous leur souhaitons du succès. Point final. Il n’y aura plus d’autres commentaires", a lancé le chef du gouvernement lituanien, cité par l’agence Delfi.

Le ministre lituanien de la Défense, Juozas Olekas, qui accompagne le premier ministre aux Etats-Unis, a confirmé que l’éventuel déploiement de missiles intercepteurs en Lituanie ne serait pas évoqué.

Le programme de la visite rendu public par le service de presse du gouvernement prévoit cependant une rencontre avec le secrétaire américain à la Défense Robert Gates.

Washington envisage de déployer en Europe de l’Est des éléments de son bouclier antimissile pour parer à d’éventuelles attaques venant d’Iran ou de Corée du Nord. Il compte ainsi installer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. Moscou, se sentant menacé, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines pour rassurer la Russie.

Le vice-ministre polonais des Affaires étrangères Witold Waszczykowski, négociateur en chef pour la partie polonaise sur le dossier, avait déclaré plus tôt que les Etats-Unis menaient des négociations avec Vilnius sur un éventuel déploiement sur son sol de missiles intercepteurs américains en cas d’échec des négociations avec Varsovie.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :