vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Londres fait un chèque de 3 milliards de livres pour deux porte-avions

Londres fait un chèque de 3 milliards de livres pour deux porte-avions

Les Echos

jeudi 3 juillet 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le "Queen Elizabeth" et le "Prince of Wales", devraient entrer en service en 2014 et 2016.

Le ministère britannique de la Défense (MoD) a signé mercredi avec les industriels des contrats d’un montant total de 3 milliards de livres (3,8 milliards d’euros) pour la construction de deux nouveaux porte-avions destinés à la Royal Navy. Un contrat de 1,325 milliard de livres (1,675 milliard d’euros) a été signé avec BVT surface fleet, la coentreprise regroupant les activités maritimes des Britanniques VT Group et BAE Systems, pour la construction des bateaux sur les chantiers de Govan, dans la banlieue de Glasgow en Ecosse, et Portsmouth, au sud de l’Angleterre.

Deux contrats séparés de respectivement 300 millions de livres (380 millions d’euros) et 275 millions de livres (348 millions d’euros) ont été signés avec BAE Systems pour la construction d’autres parties des deux porte-avions, et pour la conception et la fourniture des systèmes de mission.

Le groupe britannique Babcock recevra 675 millions de livres (853 millions d’euros) pour construire la proue et assurer l’assemblage final des navires. Avec le français Thales, chargé de la conception et l’ingénierie, le contrat porte sur 425 millions de livres (537 millions d’euros).

"C’est un jour historique pour chacun au sein de la Défense", a déclaré le ministre britannique de la Défense Des Browne. "Les deux porte-avions fourniront à nos forces les capacités de classe mondiale dont nous aurons besoin sur les décennies à venir". "Ils viendront au soutien des opérations de maintien de la paix et de la prévention des conflits, ainsi que de nos priorités stratégiques", a-t-il ajouté.

Le programme de construction de deux porte-avions, le Queen Elizabeth et le Prince of Wales, devant entrer en service en 2014 et 2016, avait été annoncé par le gouvernement britannique en juillet 2007.

Paris et Londres avaient un temps envisagé la construction en commun de leurs porte-avions, mais la coopération se limitera en fait aux seuls équipements et non aux coques.

La décision sur l’éventuelle construction d’un deuxième porte-avions français, d’un coût évalué à 3,5 milliards d’euros, a été reportée à 2011-2012.

Les deux porte-avions britanniques seront d’environ 280 mètres de long par 70 de large, et pourront déplacer chacun jusqu’à 65.000 tonnes et porter 40 avions. (Source AFP).


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :