jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > RDC : un journaliste relâché après 24 heures de détention

RDC : un journaliste relâché après 24 heures de détention

AFP

dimanche 13 juillet 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Un journaliste arrêté jeudi à Kindu, capitale du Maniema, dans le centre-est de la République démocratique du Congo (RDC), a été relâché après 24 heures de détention, a annoncé vendredi l’organisation Journaliste en danger (JED) dans un communiqué parvenu à l’AFP.

Mila Dipenge, reporter-caméraman de l’antenne locale de la chaîne de télévision privée Télé Kin Malebo (TKM) a été libéré vendredi en début d’après-midi, précise l’organisation congolaise de défense de la presse.

Il avait été arrêté jeudi matin "sans motif officiel valable" par des agents de l’Agence nationale de renseignement (ANR) à l’issue d’une réunion présidée par le gouverneur Didi Manara Linga, selon JED.

Le gouverneur du Maniema reprochait au journaliste, ainsi qu’à TKM, "la diffusion d’une émission dénommée +La Parole au Peuple+ au cours de laquelle, chaque soir, la population se prononce sur diverses questions liées au quotidien et à la gestion de la province".

Au cours des deux dernières émissions, les personnes interrogées avaient dénoncé "la multiplicité des taxes" imposées aux opérateurs économiques et aux petits commerçants du Maniema et critiqué la gestion de la province.

JED avait demandé à M. Manara "d’ordonner la libération immédiate et sans condition" du journaliste, rappelant "qu’aucun texte juridique ne donne droit aux services de renseignement d’envahir les installations d’un média, de se saisir d’un journaliste et d’exiger, en échange de sa liberté, la remise des cassettes des émissions qui ne plaisent pas à l’autorité provinciale".

La chaîne de télévision TKM appartient à un sénateur issu de l’opposition.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :