mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > La DGA amputée de 3.000 postes, Angers et Vernon les plus touchés

La DGA amputée de 3.000 postes, Angers et Vernon les plus touchés

Les Echos

samedi 26 juillet 2008, sélectionné par Spyworld

logo

200 millions.

Si le volet francilien de la restructuration de la Délégation générale pour l’armement (DGA) est déjà opéré avec le regroupement des équipes à Bagneux (en attendant leur retour à Ballard), il restait à faire le travail en province. Les entités concernées, essentiellement affectées aux essais, vont être regroupées en quatre pôles : terrestre à Bourges, électronique à Bruz, naval à Toulon, et aéronautique dans le Sud-Ouest (Toulouse notamment). Conséquence, le nombre de sites principaux de la DGA va passer de 20 à 14 (Angers et Vernon seront les plus touchés) et les effectifs de 13.000 à 10.000 en 2014.« D’ici là, nous devrions avoir 2.500 départs en retraite et 500 personnes quittent la DGA naturellement chaque année », précise son responsable, François Lureau. Tout cela doit déboucher sur une économie annuelle de 200 millions d’euros à la fin de la prochaine loi de programmation militaire, pour un coût total des restructurations estimé à 300 millions.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :