mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > ABM : possible poursuite des négociations Varsovie-Washington après les (...)

ABM : possible poursuite des négociations Varsovie-Washington après les élections US (Tusk)

RIA Novosti

samedi 2 août 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les négociations entre Varsovie et Washington sur le déploiement d’éléments du bouclier antimissile (ABM) américain pourraient se poursuivre après les présidentielles américaines du 4 novembre, a déclaré vendredi le premier ministre polonais Donald Tusk.

"Ne le cachons pas, les Etats-Unis traversent actuellement, comme tous les quatre ans, une période de show électoral. C’est pourquoi, je peux affirmer que les négociations sur l’ABM se poursuivront", a déclaré M. Tusk à la télévision polonaise.

Selon lui, la Pologne n’a pas l’intention de porter une responsabilité juridique ni de débourser des sommes astronomiques en cas de dommages consécutifs au déclenchement de l’ABM. En effet, les débris de missiles et d’antimissiles américains pourraient, à la suite de tirs, retomber sur le territoire de pays européens, risquant de causer des pertes humaines.

"C’est une des principales pierres d’achoppement dans les négociations avec les Américains. La Pologne refuse de porter une responsabilité financière pour la mise en route du système, car elle ne sera pas décidée par nos troupes", a-t-il fait savoir.

Selon lui, la possibilité de déployer les missiles intercepteurs en Lituanie, en tant qu’alternative à la Pologne, n’est pas "réaliste". Il s’agit plutôt d’un argument destiné à accélérer l’accord de la Pologne, avec laquelle les négociations s’enlisent.

Le 4 juillet, M. Tusk avait déclaré que l’ABM en Pologne renforcerait la sécurité américaine, mais pas celle de la Pologne, dont les dirigeants ne sont pas satisfaits par les propositions émises par Washington.

Les Etats-Unis envisagent d’implanter dix missiles intercepteurs en Pologne et un radar en République tchèque afin de contrer la menace balistique émanant d’Iran.

Afin d’accueillir des missiles intercepteurs américains, Varsovie souhaitent que les Etats-Unis l’aident à moderniser ses forces armées. La Pologne souhaite acquérir des missiles à courte et à moyenne portée Patriot PAC-3, THAAD ou AMRAAM. 


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :