lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Avec Google Street View, l’intimité totale "n’existe (...)

Avec Google Street View, l’intimité totale "n’existe pas"

Iain Thomson, Vnunet.com

samedi 2 août 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Aux Etats-Unis, la controverse de la fonctionnalité cartographique "vue de la rue" du groupe Internet - jugée intrusive dans la vie privée - continue.

Aux Etats-Unis, Google a déclaré qu’il ne faut pas s’imaginer bénéficier d’une intimité totale dans le monde moderne. Un procès oppose le groupe Internet au couple Boring qui vit dans une maison en Pennsylvanie. Ce dernier n’a pas apprécié que leur demeure apparaisse sur Google Street View, alors qu’elle est clairement signalée comme propriété privée.

"Avec la technologie actuelle d’imagerie satellite, même dans le désert, l’intimité totale n’existe pas", affirme Google dans un document judiciaire transmis à la justice (submission). "De toute façon, les plaignants vivent loin du désert, et sont loin d’êtres des ermites".

Le couple Boring demande à Google 25 000 dollars de dommages et intérêt, affirmant que la valeur de sa propriété s’en trouve affectée et au nom du "stress mental" dont il souffre à cause de Google Street View.

Ce n’est pas la première fois que Street View attire des ennuis à Google. L’Union Européenne recommande que les visages des gens soient rendus flous sur les images.

Le but de Street View est de photographier toutes les rues des villes et de placer les photographies en ligne. Une équipe de véhicules spécialement convertis, avec caméras montées sur le toit, sont constamment en quête de photos dans le monde.

Adaptation en français d’un article de Vnunet.com intitulé Google : complete privacy ’does not exist’ en date du 31/07/08


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :