samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le Pentagone ferme une unité de contre-renseignement controversée

Le Pentagone ferme une unité de contre-renseignement controversée

AFP

mardi 5 août 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le Pentagone a indiqué lundi qu’il fermait une unité de contre-renseignement qui a soulevé une controverse fin 2005 après avoir été mise en cause dans la surveillance d’activités de groupes anti-guerre.

Le CIFA (Counter-Intelligence Field Activity) avait été créé en 2002 sous l’ancien secrétaire américain à la Défense Donald Rumsfeld, comme une entité séparée pour conduire des opérations de contre-renseignement visant des personnes soupçonnées de terrorisme à l’intérieur des États-Unis.

Il a soulevé une controverse en décembre 2005 après des fuites révélant qu’il avait conservé des informations non vérifiées sur des militants anti-guerre dans une de ses bases de données.

Le CIFA, qui aurait employé quelque 1000 personnes, était habilité à mener des enquêtes de contre-renseignement mais la plupart de ses opérations restent classées secret-défense.

Le Pentagone a annoncé lundi que le CIFA serait absorbé dans une nouvelle entité, la DIA (Defense Intelligence Agency), chargée à la fois des activités de surveillance et de contre-renseignement.

Le département de la Défense a « simultanément dissous » le CIFA, souligne le Pentagone dans un communiqué. « Le nouveau centre n’aura pas de fonction de maintien de l’ordre », ajoute le ministère.

Ces changements entrent dans le cadre d’une restructuration visant à mieux intégrer les activités de contre-renseignement et du renseignement humain du département de la Défense, affirme encore le Pentagone.

Le nouveau centre sera dirigé par le général Theodore Nicholas.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :