mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Défense : Mironov place le développement des forces stratégiques navales (...)

Défense : Mironov place le développement des forces stratégiques navales parmi les priorités

RIA Novosti

mardi 5 août 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le président du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), Sergueï Mironov, a appelé lundi à développer la composante navale des forces stratégiques russes pour contrer l’unilatéralisme des Etats-Unis et de l’OTAN.

"La dénonciation par les Etats-Unis du traité ABM, l’installation du bouclier antimissile (américain) en Europe, le redéploiement récent de la 4e flotte des Etats-Unis dans les Caraïbes (...), le rapprochement de l’OTAN de nos frontières et le regain des rivalités en Asie-Pacifique entre les grandes puissances - les Etats-Unis, la Chine et le Japon - sont autant d’éléments qui font peser une menace réelle de conflits locaux", a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec des sous-mariniers à Vilioutchinsk, sur la presqu’île russe du Kamtchatka (Extrême-Orient).

Selon M. Mironov, la Russie est obligée, dans ces conditions, de prendre "des mesures adéquates". Programmé pour 2009-2010, le rééquipement de la flotte du Pacifique russe en sous-marins de dernière génération sera "l’une des mesures de rétorsion efficaces face au déploiement de bases militaires et de missiles intercepteurs le long de nos frontières, évoquées par le président Dmitri Medvedev", a-t-il souligné.

Washington envisage de déployer en Europe de l’Est des éléments de son bouclier antimissile pour parer à d’éventuelles attaques venant d’Iran ou de Corée du Nord. Il compte ainsi installer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. Moscou, se sentant menacé, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines pour rassurer la Russie.

Lors du dernier sommet du G8, en juillet sur l’île japonaise d’Hokkaido, M. Medvedev a déclaré que la Russie ne tomberait pas dans l’hystérie face au déploiement du bouclier antimissile américain, mais qu’elle réfléchirait à des mesures de rétorsion.

"Nous ne menaçons personne, mais nous devons défendre les intérêts de notre sécurité nationale", a poursuivi Sergueï Mironov.

Selon le président du Conseil de la Fédération, l’US Navy peut rapidement renforcer son potentiel militaire et renforcer l’arsenal de ses sous-marins, car les Etats-Unis n’ont pas procédé au désarmement dans les années 1990 contrairement à la Russie.

"Dans les années 1990, quand nous démantelions nos sous-marins et nos avions pour en faire de la ferraille, sous l’oeil vigilant des observateurs occidentaux, les Etats-Unis mettaient en réserve les leurs, alors que les missiles américains étaient été démontés et stockés", a-t-il expliqué.

"Nous devons en tenir compte en modernisant notre marine", a-t-il souligné, jugeant "absurde" d’évoquer la renaissance de la marine russe tant que les sous-marins nucléaires russes ne reprendraient pas leur veille dans les mers et les océans du globe.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :