samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le FBI aurait une preuve d’ADN

Le FBI aurait une preuve d’ADN

Lcn.canoe.ca

mardi 5 août 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le FBI aurait une preuve d’ADN pour lier les attaques au bacille du charbon de 2001 aux États-Unis et le suspect qui s’est suicidé la semaine dernière.

Des traces d’ADN aurait été trouvées sur un flacon dans le laboratoire de Bruce Ivins. Les preuves recueillies contre lui pourraient être rendues publiques cette semaine, avant de clore l’enquête.

Ivins était chercheur de l’Institut médical sur les maladies infectieuses de l’armée américaine. Il est mort mardi dernier, le jour même où il devait discuter avec les procureurs de son dossier.

Cinq personnes sont mortes et une douzaine ont été très malades, après avoir été exposées au bacille du charbon, qui avait été inséré dans des enveloppes postées à des membres du congrès et des médias.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :