mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Ottawa : Sabotage à la Défense nationale

Ottawa : Sabotage à la Défense nationale

Radio-Canada.ca

mercredi 13 août 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC) porte plusieurs accusations contre deux femmes militaires.

Les inculpations concernent la « corruption » présumée d’une base de données confidentielle du gouvernement, au moment où les deux accusées étaient en poste à Ottawa.

Les accusées sont la maître de 2e classe Sylvia Reid, qui sert actuellement à bord du navire canadien de Sa Majesté Regina, et la maître de 2e classe Janet Sinclair, affectée au quartier général des Forces maritimes du Pacific à Esquimalt, en Colombie-Britannique.

Des membres du SNEFC ont mené cette enquête en collaboration avec la Police militaire des Forces canadiennes basée à Ottawa, lieu où les crimes présumés auraient été commis.

Selon toutes les preuves recueillies depuis un an, y compris l’analyse judiciaire des ordinateurs, les militaires Sylvia Reid et Janet Sinclair auraient « corrompu une base de données du gouvernement en juillet 2007 ».

La Défense nationale ne veut pas préciser ce que la base de données contient, mais une porte-parole du Grand Prévôt des Forces canadiennes indique que les données du gouvernement canadien sont classées secrètes.

Les deux accusées sont toujours en poste en attendant de comparaître, à une date indéterminée, en cour martiale.

Le SNEFC est une formation indépendante de la Police militaire dont le mandat est d’enquêter sur des questions délicates et graves touchant les biens de la Défense nationale, les employés du ministère de la Défense nationale et les membres des Forces canadiennes en service au Canada et à l’étranger.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :