dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Les USA révèlent le nom de leurs espions du réseau OSS

Les USA révèlent le nom de leurs espions du réseau OSS

AP

jeudi 14 août 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Arthur Schlesinger, historien et assistant de John F. Kennedy, et John Hemingway, le fils du romancier Ernest Hemingway ont partagé un secret longtemps gardé. Ils appartenaient au réseau OSS, comme 24.000 Américains dont les identités sont finalement révélées.

Les Archives nationales ont livré les noms des agents du premier réseau centralisé de renseignement américain, le bureau des services stratégiques, OSS, ancètre de la CIA. Cette déclassification tardive de 750.000 pages est à l’initiative de l’ancien directeur de l’agence, William Casey, qui appartenait également au premier réseau, conçu pour le renseignement militaire pendant la Deuxième guerre mondiale.

Journalistes, acteurs, joueurs de baseball, historiens, juristes, les OSS étaient à l’époque de simple soldats, chargés de décrypter des plans, de concevoir de la propagande, d’infiltrer les rangs ennemis et de susciter la résistance au nazisme chez l’adversaire.

"Je trouve cela formidable" a commenté Elizabeth McIntosh, 93 ans, ancien agent OSS. "Après toutes ces années, ils sortent les noms. Tous ces gens, on leur avait dit de ne jamais révéler leur appartenance au service". L’information était si bien gardée que les parents mêmes ne pouvaient pas affirmer qu’un membre de la famille avait ou nom appartenu à cette unité.

Walter Mess, qui pilotait des opérations sous couverture en Pologne et en Afrique du Nord, a expliqué qu’il avait gardé le silence pendant plus de 50 ans avant d’en parler à sa femme.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :