mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Frukus-2008 : Washington et Londres se décommandent, Paris reste

Frukus-2008 : Washington et Londres se décommandent, Paris reste

RIA Novosti

jeudi 14 août 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont refusé de participer aux exercices navals Frukus-2008, qui se déroulent actuellement entre la Russie et la France en mer du Japon, a annoncé jeudi un haut responsable de la flotte russe du Pacifique.

"Nous attendons l’arrivée du préavis officiel des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne qui ont refusé de participer aux manoeuvres", a-t-il indiqué à RIA Novosti.

Selon un haut responsable du Pentagone cité mercredi par la presse américaine, Washington et Londres jugent "immoral" de participer aux manoeuvres avec la Russie sur fond de crise en Ossétie du Sud.

Les exercices navals Frukus (acronyme pour France, Russie, Grande-Bretagne et Etats-Unis) se tiennent régulièrement depuis 1988 dans des formats différents.

La France, qui n’a pas renoncé à sa participation, a dépêché sa frégate Vendémiaire et un hélicoptère qui doit atterrir sur le pont du grand navire anti-sous-marin russe Marchal Chapochnikov.

Selon un communiqué publié plus tôt par la flotte russe du Pacifique, Russes et Français doivent s’entraîner à protéger la navigation civile, à manoeuvrer en mer avec hélicoptères et à effectuer des tirs d’artillerie sur cibles maritimes. Les navires russe et français doivent par ailleurs réaliser une opération de recherche d’un "navire contrevenant", mobilisant des avions Il-38 et des hélicoptères Ka-27 russes.

Une escale du Vendémiaire à Vladivostok, principale base navale de la flotte russe du Pacifique, programmée pour vendredi, marquera la fin des exercices Frukus-2008.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :