dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > La Grande-Bretagne admet avoir perdu des données personnelles de (...)

La Grande-Bretagne admet avoir perdu des données personnelles de prisonniers

Le Monde, avec AFP

samedi 23 août 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le ministère de l’intérieur britannique a admis, jeudi 21 août au soir, avoir égaré des données confidentielles concernant des milliers de délinquants. L’incident met en cause une entreprise sous-traitante, PA Consulting, qui a informé les autorités en début de semaine de la perte d’une carte mémoire riche en informations.

Cette dernière contenait des données relatives à l’ensemble des quatre-vingt-quatre mille détenus d’Angleterre et du Pays de Galles, leurs noms, dates de naissances, et certaines des dates de sorties de prison prévues. La carte précisait aussi les adresses et dates de naissance de quelque trente mille personnes condamnées six fois ou plus selon les quotidiens "The Independent" et "The Guardian".

Cet incident est le dernier épisode en date d’une série de bourdes en matière de protection des données gouvernementales au Royaume-Uni. Le ministère de la défense britannique (MoD) avait notamment admis le mois dernier que plus de sept cents ordinateurs portables avaient disparu ou avaient été volés depuis 2004. En novembre, le gouvernement avait reconnu avoir perdu des fichiers confidentiels concernant 25 millions de Britanniques bénéficiaires d’allocations familiales et en janvier dernier, le MoD avait révélé qu’un ordinateur portable contenant des informations sur six cent mille recrues potentielles avait été volé à un officier.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :