lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Pyongyang suspend son désarmement nucléaire

Pyongyang suspend son désarmement nucléaire

Julien Peyron, France 24

mardi 26 août 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La Corée du Nord annonce qu’elle interrompt le démantèlement de ses installations nucléaires et envisage la relance du site de Yongbyon, en réaction au refus des États-Unis de la retirer de la liste des États soutenant le terrorisme.

Le bras de fer reprend entre Washington et Pyongyang, qui a annoncé avoir interrompu le démantèlement de ses installations nucléaires depuis le 14 août et menace de remettre en service son principal réacteur. Une décision qui intervient après le refus des Etats-Unis de retirer la Corée du Nord de la liste des Etats soutenant le terrorisme.

Le réacteur de la discorde

Washington exige que Pyongyang accepte un mécanisme complet de vérification, avec la possibilité de procéder à des inspections surprises, et continue de faire figurer la Corée du Nord dans sa "liste noire" tant que cette obligation ne sera pas remplie. "Il ne faut pas oublier que la Corée du Nord reste l’un des régimes les plus dictatoriaux et les plus fermés au monde", rappelle Gauthier Rybinski, spécialiste de politique internationale à FRANCE 24.

Le démantèlement du programme nucléaire nord-coréen avait débuté fin 2007. Le réacteur de Yongbyon, considéré comme le principal élément du programme nucléaire nord-coréen, a été mis hors service en juillet 2007 et sa tour de refroidissement détruite en juin dernier.

La Corée du Nord "en grande difficulté énergétique"

Même si la situation s’est soudainement détériorée entre Washington et Pyongyang, le rapport de force ne devrait pas durer bien longtemps selon Gauthier Rybinski : "On voit mal la Corée du Nord s’engager dans un nouveau bras de fer, elle est relativement isolée et surtout en grande difficulté énergétique."

Les dirigeants nord-coréens exigent un retrait immédiat de la liste noire américaine, pour leur permettre d’ouvrir le pays aux prêts d’organismes internationaux et à l’aide américaine.

Six pays mènent actuellement des négociations visant à démanteler les installations nucléaires nord-coréennes : les Etats-Unis, les deux Corées, le Japon, la Chine et la Russie.

Le département d’Etat américain n’a toujours pas réagi à l’annonce nord-coréenne.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :