mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > La Russie pourrait installer trois bases militaires en Abkhazie et en (...)

La Russie pourrait installer trois bases militaires en Abkhazie et en Ossétie du Sud (Vedomosti)

RIA Novosti

vendredi 29 août 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les experts militaires étudient, avec les spécialistes d’autres départements, les possibilités de déployer des bases militaires russes, entre autres, dans les villes abkhazes de Goudaouta et d’Otchamtchira, ainsi qu’à Djava, en Ossétie du Sud, lit-on vendredi dans le quotidien Vedomosti.

D’après certaines estimations, jusqu’à 15.000 militaires russes pourraient y être stationnés.

Une unité de parachutistes, l’aviation et des moyens de DCA pourraient être déployés à l’aérodrome militaire de Goudaouta, estime Konstantin Zatouline, premier vice-président du comité de la Douma (chambre basse du parlement russe) pour les Affaires de la CEI (Communauté des Etats indépendants). Le port d’Otchamtchira pourrait devenir une base navale où seraient transférés une partie des navires de la Flotte russe de la mer Noire. Une brigade d’infanterie motorisée pourrait être stationnée à Djava, située assez loin de la frontière géorgienne.

Le déploiement de bases militaires ne pourra commencer qu’après la conclusion par la Russie des accords appropriés avec l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, estime Arsen Fadzaïev, vice-président du comité de la Douma pour les Affaires de la CEI. Il affirme que la création de ces bases sera consacrée dans un traité de sécurité collective spécial entre la Russie, l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, qui pourrait être conclu prochainement.

Igor Barinov, premier vice-président du comité de la Douma pour la Défense, estime qu’il ne faut pas précipiter la conclusion du traité, car les troupes russes peuvent se trouver dans la zone du conflit tant que la Géorgie refusera d’accomplir l’exigence formulée par Moscou de faire rentrer les troupes géorgiennes dans leurs lieux de cantonnement permanents.

Les accords entre la Russie et l’Abkhazie seront élaborés en l’espace d’un mois, a déclaré Sergueï Chamba, ministre des Affaires étrangères de la république. L’Abkhazie pourrait installer deux bases militaires russes sur les sites des anciennes bases des troupes soviétiques, a-t-il indiqué.

Konstantin Zatouline estime que les forces de maintien de la paix dans leur ancien format ne peuvent plus se trouver en Ossétie du Sud, et que les troupes russes y occuperont désormais des postes le long de la frontière géorgienne. Selon ses estimations, 4.000 à 5.000 militaires doivent être stationnés en Abkhazie, et 3.000 à 4.000 en Ossétie du Sud.

D’après les estimations de Konstantin Makienko, du Centre d’analyse des stratégies et des technologies, il faut stationner 5.000 militaires en Ossétie du Sud et 10.000 en Abkhazie. Pour cela, il faudra moderniser sensiblement les bases et même construire de nouveaux ouvrages, estime l’expert.

Selon M. Zatouline, cette année, le gouvernement pourrait allouer des sommes à ces fins en puisant dans ses fonds de réserve et, avant fin 2009, apporter des amendements au budget que la Douma commencera à étudier la semaine prochaine.

Cet article est tiré de la presse et n’a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :