dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Un expert du Pentagone avoue avoir divulgué des secrets-défense à (...)

Un expert du Pentagone avoue avoir divulgué des secrets-défense à Israël

Xinhuanet

jeudi 6 octobre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Un expert du Pentagone a plaidé coupable mercredi d’avoir révélé des informations confidentielles à deux membres d’un groupe de pression pro-Israël et à un responsable officiel israélien.

Lawrence Franklin, âgé de 58 ans, a admis devant un tribunal de Virginie avoir transmis des informations confidentielles du Pentagone à un conseiller politique de l’ambassade d’Israël à Washington ainsi qu’à deux membres de l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee), un groupe de pression pro-Israël.

Il a plaidé coupable pour les deux chefs d’accusation ainsi que pour l’inculpation de détention illégale d’informations de défense nationale. Le tribunal a fixé au 20 janvier 2006 la date pour déterminer sa peine.

Lawrence Franklin, un expert politique du Pentagone sur l’Iran et le Moyen-Orient, a été accusé en juin de conspiration et de divulgations de secrets nationaux.

Steven Rosen et Keith Weissman, les deux membres de l’AIPAC impliqués dans cette affaire, ont également été accusés de conspiration pour obtenir et divulguer des informations confidentielles concernant la défense américaine.

Selon le réquisitoire, Lawrence Franklin a régulièrement rencontré la paire Rosen-Weissman durant la période allant de 2002 à 2004 pour discuter d’informations confidentielles américaines, dont des secrets concernant d’éventuelles attaques de troupes américaines contre l’Irak.

Rosen et Weissman ont par la suite partagé ces renseignements avec des journalistes et des responsables israéliens. Lawrence Franklin a lui-même au moins une fois directement parlé à un responsable israélien.

Le gouvernement américain a décidé de ne pas accuser ces trois hommes d’espionnage, bien que le Bureau fédéral d’enquête ( FBI) ait interrogé au moins un responsable officiel israélien.

Cette affaire rappelle la période de tension dans les relations israélo-américaines lors du scandale de 1985 dans lequel l’analyste de la marine américaine Jonathan Pollard a été condamné pour espionnage en faveur d’Israël.

Cette nation a depuis lors déclaré imposer un interdit d’espionnage sur les Etats-Unis.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :