lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > ABM : Pologne et République tchèque, cibles probables des missiles russes (...)

ABM : Pologne et République tchèque, cibles probables des missiles russes (armée)

RIA Novosti

mercredi 10 septembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Les nouveaux sites accueillant le bouclier antimissile américain en Pologne et en République tchèque pourraient devenir la cible des missiles intercontinentaux russes, a déclaré mercredi à Moscou le chef des troupes balistiques russes Nikolaï Solovtsov.

Selon le général, l’administration politique et militaire russe est moins préoccupée par la présence de dix missiles intercepteurs et d’un radar à ses frontières que par l’opacité du bouclier antimissile américain.

"C’est pourquoi nous sommes obligés de prendre des mesures appropriées visant à empêcher la dévaluation du potentiel russe de dissuasion nucléaire", a-t-il déclaré.

M. Solovtsov n’a pas exclu que d’autres cibles soient choisies à l’avenir pour une partie de missiles intercontinentaux russes. "Nous ne pouvons pas ignorer les nouveaux risques", a-t-il constaté.

Le général russe a par ailleurs annoncé la conception en cours d’un nouveau missile balistique intercontinental, RS-24, doté d’une ogive multiple résolument nouvelle. Ce missile a été deux fois testé avec succès en 2007 et pourra être prochainement mis en service dans l’armée russe.

Washington envisage de déployer en Europe de l’Est des éléments de son bouclier antimissile pour parer à d’éventuelles attaques venant d’Iran ou de Corée du Nord. Il compte ainsi installer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne. Moscou, se sentant menacé, a exprimé à plusieurs reprises son hostilité envers ce projet malgré les tentatives américaines pour rassurer la Russie.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :