samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Edvige : Sarkozy veut une solution "dans les tout prochains (...)

Edvige : Sarkozy veut une solution "dans les tout prochains jours"

Nouvelobs.com

jeudi 11 septembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Alors que le fichier Edvige est critiqué tant par l’opposition que par une partie de la droite et des associations, le chef de l’Etat réclame une solution à la concertation qu’il a demandé à Michèle Alliot-Marie de mener afin de "protéger les libertés".

Nicolas Sarkozy a déclaré jeudi 11 septembre vouloir "une solution dans les tout prochains jours" aux questions soulevées par le fichier de renseignements Edvige, critiqué par l’opposition, les associations mais aussi la droite et jusqu’au gouvernement.

Le président de la République s’exprimait devant la presse depuis Châtelaillon-plage (Charente-Maritime), où il est venu participer à une table ronde sur l’intéressement et la participation.

Concertation de MAM

Le chef de l’Etat a demandé, mardi soir, à la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie "d’ouvrir rapidement une concertation" sur le fichier de renseignement afin de "protéger les libertés".

"Cette affaire (sur Edvige) n’a pas été expliquée comme elle aurait dû être expliquée. Je fais toute confiance à la ministre de l’Intérieur (ndlr : Michèle Alliot-Marie) pour conduire la concertation", a affirmé ce jeudi Nicolas Sarkozy.

"Je veux une solution dans les tout prochains jours, avec une règle très simple : tout ce qui est nécessaire à la sécurité des Français, il faut le garder. Tout ce qui n’est pas indispensable à la sécurité des Français, il faut l’enlever, je précise, bien sûr, dans le cadre de ce fichier", a-t-il ajouté.

Selon lui, ce n’est "pas la peine de faire des polémiques, il faut prendre les décisions, et les décisions, je souhaite qu’elles soient prises dans les tout prochains jours", a-t-il insisté.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :