jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Lourdes sous haute surveillance

Lourdes sous haute surveillance

Armée de l’Air, Ministère de la Défense

mercredi 17 septembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

À l’occasion de la visite officielle de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI à Lourdes (Hautes-Pyrénées), du 13 au 15 septembre 2008, l’armée de l’air a déployé un dispositif particulier de sûreté aérienne (DPSA). Ce DPSA avait pour objectif de renforcer les capacités de détection, d’identification et d’intervention du dispositif permanent de sûreté aérienne. Il été adapté à tout l’espace aérien local, en incluant les lieux de célébrations religieuses, ainsi que les itinéraires de transit des hautes autorités.

Pour la première fois, un drone SIDM (système intérimaire de drone MALE - Moyenne Altitude Longue Endurance) a été intégré à ce dispositif. Le SIDM a effectué des vols de surveillance d’une dizaine d’heures. Ces missions s’inscrivent dans le cadre de l’actuelle montée en puissance de ce système de drone au sein de l’armée de l’air. Les images réalisées étaient suivies en temps réel, simultanément à plusieurs endroits : au centre national des opérations aériennes (CNOA) sur la base aérienne 942 de Lyon, à la préfecture des Hautes-Pyrénées de Tarbes, ainsi que sur la base aérienne 118 de Mont-de-Marsan où est stationné l’escadron de drones de l’armée de l’air.

En outre, de nombreux autres moyens d’intervention et de surveillance étaient mis en place : des avions de chasse depuis la base de Mont-de-Marsan, des avions Tucano, des hélicoptères Fennec, des batteries de défense sol-air Crotale NG, ainsi que des postes de guet à vue.

Un SIDM

Un Crotale NG


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :