mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > La Géorgie dit avoir abattu un drone russe, Moscou dément

La Géorgie dit avoir abattu un drone russe, Moscou dément

Reuters

mardi 23 septembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

La Géorgie a annoncé avoir abattu un drone de reconnaissance russe au-dessus de son territoire, juste au sud de la région séparatiste d’Ossétie du Sud. La Russie a démenti l’information et accusé Tbilissi de "provocation".

S’il se confirmait, l’incident serait le premier du genre depuis le conflit russo-géorgien du début du mois d’août.

"Il s’agit d’une nouvelle provocation médiatique de la part de la Géorgie qui vise à déstabiliser la situation dans la région", a déclaré Alexandre Drobichevski, porte-parole du ministère russe de la Défense.

"L’aviation du ministère russe de la Défense n’a mené aucun vol dans la zone de sécurité", a-t-il ajouté.

Selon le ministère géorgien de l’Intérieur, le drone a été abattu lundi matin près de la ville de Gori à une trentaine de kilomètres de la frontière administrative avec l’Ossétie du Sud.

"Il volait au-dessus d’un territoire situé entre les villages de Khourvaleti and Tsiteloubani", a dit le porte-parole du ministère, Chota Outiachvili. "Nous pensons qu’il effectuait une patrouille au-dessus du territoire où passe l’oléoduc Bakou-Soupsa."

L’aéronef sans pilote mesurait un mètre de long et 1,5 mètre de large, a ajouté le ministère. Outiachvili a précisé qu’il s’agissait d’un drone à court rayon d’action équipé pour prendre des photographies. Il a supposé qu’il avait été lancé des positions tenues par la Russie dans la "zone de sécurité" à quelques kilomètres au nord de Gori.

L’armée russe occupe toujours des positions en territoire géorgien, hors des régions d’Ossétie du Sud et d’Abkhazie, dans des "zones de sécurité" à la limite des deux provinces.

Aux termes d’un accord de mise en oeuvre du cessez-le-feu signé le 8 septembre, Moscou s’est engagé à retirer ses forces de ces zones de sécurité d’ici au 10 octobre. Une mission d’observateurs de l’Union européenne doit se déployer à partir de cette semaine dans la région pour observer ce retrait.

Avant le conflit du mois d’août, la Géorgie avait fait voler des drones de reconnaissance au-dessus de l’Abkhazie. Un rapport des Nations unies a conclu que l’un d’eux avait été abattu par l’aviation russe, ce que Moscou a démenti.

Margarita Antidze, avec Tatiana Oustinova à Moscou, version française Pierre Sérisier, Jean-Stéphane Brosse


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :