lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > Les cormorans très spéciaux de l’US Navy

Les cormorans très spéciaux de l’US Navy

Gizmodo.fr

lundi 29 septembre 2008, sélectionné par LL

logo

Après la signature du traité START II —le second accord de réduction d’armes stratégiques avec l’ex-URSS—, la Navy américaine a dû reconvertir plusieurs de ses sous-marins nucléaires de classe Ohio, et trouver de nouvelles utilisations à leurs tubes de missiles.

Ils en ont discuté avec Lockheed Martin, qui leur a proposé l’idée du Cormoran, lancé depuis un sous-marin, qui accomplit sa mission furtivement puis retourne sous l’eau, où un robot le récupère ensuite pour le ramener à bord du submersible.

Le Cormoran est un drone destiné à différents types de mission, principalement de reconnaissance et de soutien aux troupes. Un turbo-réacteur lui permet de voler, mais pas d’évoluer sous l’eau. L’éjection du sous-marin vers la surface fait appel à la physique : quand la trappe missile s’ouvre, le Cormoran commence à monter comme un bouchon grâce à la différence de pression.

Pendant cette phase, le moteur est scellé. Lorsque le drone arrive en surface, il bondit hors de l’eau grâce à son accélération, et au moment où il est en air, deux fusées s’allument et propulsent le Cormoran dans les cieux. Lorsqu’il a atteint une vitesse suffisante, le turbo-réacteur s’enclenche et les propulseurs additionnels sont éjectés. A partir de ce moment, le drone suit sa trajectoire et exécute sa mission. Une fois celle-ci remplie, il retourne à l’eau.

Lorsqu’il atteint le point de rendez-vous, le moteur se coupe, un parachute se déploie, et le Cormoran tombe à l’eau où il attend que le sous-marin vienne le chercher. Ce dernier ne fait à aucun moment surface. Il envoie un autre robot, qui vient amarrer le Cormoran pour le remorquer depuis les profondeurs et lui faire regagner son tube de lancement.

BMP - 59.2 ko
Cormoran

A voir : MPUAV : The Cormorant Story


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :