lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > RFID : l’humain au coeur des stratégies

RFID : l’humain au coeur des stratégies

PCINpact

mercredi 12 octobre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

"Pourrait-on voir une étiquette microscopique être implantée dans le corps d’une personne afin de traquer ses moindres mouvements ? Il y a une discusion réelle à ce sujet. Vous pourrez statuer sur ça, et je pèse mes mots, avant la fin de votre mandat." Cité par WorldnetDaily, le sénateur Joseph Biden s’adressait là au juge John Roberts lors des auditions auprès de la cour suprême, le 12 septembre 2005. Le message a le mérite d’être clair. Et le simple fait d’en "discuter" résonne déjà comme une confidence.

Stratégies non avouées...

Les stratégies non avouées de certains grands acteurs de l’industrie, des gouvernements dressent un horizon mitigé : un environnement au mieux dérangeant, au pire inquiétant aux vues des efforts consistant à préparer le terrain pour des applications RFID, tout en évitant soigneusement de communiquer formellement auprès du grand public. Pourtant, le fait est que bon nombre de ces applications seraient rejetées massivement par le public s’il pouvait les soupçonner et les identifier immédiatement.

Répandre, inonder le marché, les secteurs d’activité à l’image du vaccin ou de la carte bancaire jusqu’à ce que cette technologie soit suffisamment répandue et qu’elle acquiert une "force de conviction" la rendant incontournable dans la vie de tous les jours, voilà ce qui semble être de mise auprès des chefs d’orchestre du secteur.

Un contrôle sur tout...

A travers leur dernier livre SPYCHIPS : How Major Corporations and Government Plan to Track your Every Move with RFID, Katherine Albrecht, présidente du groupe CASPIAN & Liz McIntyre mettent justement à jour certains faits pour le moins marquants. "Le tracking" à outrance de tout ce qui est objet (voir l’internet des objets) voire même des êtres humains à travers nos possessions, notre peau, partout où que nous allions... voilà ce qu’on imagine pour nous et notre avenir.

Les projets, cités dans cet ouvrage et repris pas nos confrères, font froids dans le dos. On peut ainsi porter l’éclairage sur celui d’IBM dit du "Person Tracking Unit". L’objectif ici est de scanner les tags RFID sur les éléments d’une foule afin de suivre leurs mouvements à travers les lieux publics. Nokia a dans les cartons unprojet similaire mais plus malicieux : un GSM capable de lire les RFID et donc d’inventorier les éléments taggés en votre possession...

Nous vous invitons à consulter également le site Spychips pour avoir d’autres exemples à faire frémir plus d’une puce... On comprend aussi pourquoi, pour l’auteur, il ne fait plus de doute : les applications commerciales et marketings liées aux RFID vont décimer la vie privée et augmenter dramatiquement la possibilité de surveiller les comportements individuels.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :