lundi 11 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Joël Bouchité, nouveau préfet délégué pour la sécurité et la (...)

Joël Bouchité, nouveau préfet délégué pour la sécurité et la défense

La Voix du Nord

mercredi 15 octobre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

L’ancien patron des renseignements généraux est notamment chargé de la prévention des risques et des crises dans la région et en Picardie, en application du livre blanc sur la défense.

Depuis son arrivée le 21 juillet, Joël Bouchité (51 ans) n’a pas chômé, avec une actualité fournie (tornade d’Hautmont, inondations du Cambrésis, incendie du tunnel sous la Manche) : « J’ai eu les doigts dans la prise tout de suite », glisse avec un léger accent du Sud ce Gardois d’origine.

Le préfet délégué pour la sécurité et la défense de la zone de défense Nord possède un solide parcours. Avant sa nomination ici, il était le patron national des renseignements généraux, au sein desquels il a effectué toute sa carrière (Corse, Guadeloupe...). Il a donc participé à la fusion des RG avec la DST dans la nouvelle Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Joël Bouchité ne connaissait pas la région. Ses premières impressions ? « J’ai été très bien accueilli. Ce qui m’a marqué, c’est l’effet de masse, de densité et de vitalité. Indiscutablement, le Nord a de l’avenir. » Dans ses fonctions, il ne s’occupe pas d’ordre public, contrairement à son prédécesseur. « La sécurité au quotidien » est dévolue à la directrice de cabinet du préfet Canepa. Mais Joël Bouchité conserve notamment « la gestion des forces mobiles (CRS et gendarmes) ».

Dans une région souvent présentée comme sous-dotée en effectifs, il tient à préciser qu’en « matière de sécurité, ce sont les résultats qui comptent et l’adaptation des dispositifs ». Et de souligner un taux d’élucidation des affaires en hausse et une baisse de la délinquance.

Autres champs de compétences : Vigipirate, la protection du patrimoine économique, ou encore la coopération transfrontalière, qu’il entend « renforcer ».

« Planification des risques »

Mais le gros morceau, c’est l’application du livre blanc sur la défense dans la zone Nord (Nord - Pas-de-Calais et Picardie). Sur un point en particulier : « Mettre en coordination permanente les forces militaires et civiles. » Avec comme objectif, « la planification des risques et la gestion des crises ».

Et dans ce domaine, la zone Nord offre un terrain propice : « C’est un territoire qui subit un certain nombre de risques (sanitaires, naturels, industriels) très importants. Il y a par exemple cent vingt sites Seveso, dont une cinquantaine dans le département du Nord. » Enfin, pour ne pas le dépayser après les RG, Joël Bouchité est en charge du renseignement : « Détecter un risque et l’anticiper », comme le terrorisme. Au final, de gros chantiers s’ouvrent devant lui. •


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :