lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Lancement de l’expérimentation SCALPED

Lancement de l’expérimentation SCALPED

Armée de Terre, Ministère de la Défense

lundi 20 octobre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le 10 octobre 2008, la division simulation et recherche opérationnelle (DSRO) de l’armée de Terre a mis à disposition de toutes les unités un logiciel de simulation de combat pour l’apprentissage et le perfectionnement tactique. Cette évaluation tactique (EVTA), appelée SCALPED (pour simulation de combat automatisée en libre-service pour l’enseignement à distance), durera six mois et est peut-être le point de départ d’un nouveau mode de formation.

SCALPED va permettre de tester le concept de télé-enseignement ou e-learning. Ce processus permet aux militaires de se former tout seuls et à distance, via un ordinateur. Pour le colonel Olivier Salaün, chef de la division simulation du centre de doctrine et d’emploi des forces (CDEF), « SCALPED est un moyen de redonner le goût d’apprendre la tactique aux officiers ».

Cible première : les officiers stagiaires amenés à travailler dans un groupement tactique interarmes (GTIA), voire une brigade interarmes. SCALPED constituera aussi une nouvelle approche pédagogique au service des instructeurs en écoles de formation et sera utilisé par les forces comme une animation réaliste dans le cadre de la préparation opérationnelle.

>>> 100% tactique

L’interface est similaire à celle des jeux grand public. Contrairement au travail sur carte et sur papier, SCALPED représente la réalité du combat aéroterrestre. Pour remplir sa mission, le joueur dispose de "ses troupes" comme il l’entend, en fonction des ordres préenregistrés. Quand le joueur envoie ses éléments de reconnaissance, les ennemis apparaissent au fur et à mesure. Si le joueur a mal positionné ses appuis, le feu ne sera pas délivré au bon endroit. S’il a omis le ravitaillement en carburant, les forces s’arrêtent, en panne. Les retours d’expérience sur le forum pourront faire évoluer les scénarios tout au long de l’évaluation.

La DSRO espère que cette expérimentation rencontrera le succès : « Celui qui a envie d’aller plus loin dans sa formation tactique dispose d’un vrai outil entre ses mains. Aujourd’hui, il existe peu d’exercices où les soldats sont en situation concrète. La simulation est là pour combler ce vide. »

>>> Plus d’informations dans le Terre Information Magazine n°198

>>> Cliquez ici pour accéder au site internet du CDEF

Le commandant Marc Espitalier de la division simulation et recherche opérationnelle (DSRO) de l’armée de Terre. (Crédits : caporal-chef Tabone/SIRPA Terre)


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :