dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Le satellite Syracuse 3A bientôt lancé

Le satellite Syracuse 3A bientôt lancé

CNES

jeudi 13 octobre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Ariane 5 GS lancera le 13 octobre le satellite de télécommunications militaires Syracuse 3A pour le compte du Ministère de la Défense. Son objectif : véhiculer à très longue distance des débits élevés à partir de terminaux de plus en plus compacts. Le CNES assure la délicate manœuvre de mise à poste du satellite pour le compte d’Alcatel Alenia Space.

Le programme Syracuse

Le satellite militaire Syracuse 3A1, sous maîtrise d’ouvrage de la DGA2, doit être mis en orbite le 13 octobre par le lanceur Ariane 5 G Star.

Le programme Syracuse 3 s’inscrit dans la continuité des services de télécommunications par satellites au profit des forces armées. Il permet de multiplier les débits de transmission d’information par 10, tout en offrant une grande flexibilité, l’interconnexion de réseaux, des services multimédia et une protection accrue des communications face au brouillage.

JPEG - 20 ko

Le CNES, très impliqué dans les systèmes spatiaux de Sécurité et Défense, apporte son expertise dans le domaine spatial et fournit l’assistance à la maîtrise d’ouvrage. Une coopération étroite entre l’Ema3, la DGA et le CNES est à la base de la réalisation de la politique spatiale militaire.

La mise à poste, une étape décisive

Fort de son expérience en la matière (55 mises à poste effectuées avec succès, dont plus de 40 satellites géostationnaires), le CNES prend en charge la mise à poste de Syracuse 3A pour le compte d’Alcatel Alenia Space, maître d’œuvre du satellite.

La manoeuvre, menée par les équipes du CNES de Toulouse, consiste à guider le satellite de l’orbite de transfert où l’a placé le lanceur jusqu’à son orbite définitive, soit une orbite géostationnaire située à 36 000 km d’altitude.

Les opérations sont dirigées depuis le Centre d’opération du réseau (COR) du CNES à Toulouse.

JPEG - 15.7 ko

Salle de contrôle ; crédits CNES

D’une durée de 10 jours seulement, la mise à poste est une étape décisive dans la vie du satellite puisqu’elle conditionne sa vie future et son bon fonctionnement. Elle doit être la plus courte possible et d’une consommation en ergols minime, afin de maximiser la durée de vie opérationnelle du satellite.

JPEG - 327.6 ko

Le satellite Syracuse ; crédits Alénia Alcatel Space

3 manœuvres de mise à poste suffisent à placer Syracuse 3A sur son orbite géostationnaire.

Après quoi, Alcatel Alénia Space aura la responsabilité du maintien à poste du satellite.

Syracuse 3A devrait fonctionner au minimum 12 ans et sera suivi en 2006 par son jumeau, Syracuse 3B. La France disposera ainsi d’un système complet de télécommunications spatiales militaires de nouvelle génération.


- 1 Syracuse : SYstème de RAdioCommunication Utilisant un SatellitE
- 2 DGA : Délégation Générale pour l’Armement
- 3 Ema : Etat-Major des Armées


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :