mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Alerte aux puces contrefaites aux Etats-Unis

Alerte aux puces contrefaites aux Etats-Unis

Les Echos

vendredi 24 octobre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

« Comment des composants électroniques contrefaits et fabriqués venant de Chine mettent en péril l’armée américaine. » Sous le titre « Dangereuses Contrefaçons », « BusinessWeek » a réalisé une incroyable enquête qui commence dans des ateliers de recyclage de puces usagées de Guiyu, parfois dans des cours remplies de vieux circuits imprimés, puis passe par des revendeurs de Shenzhen, toujours dans la province méridionale chinoise de Guangdong. Ces puces sont ensuite revendues sous la marque de fabricants réputés à l’armée américaine par des courtiers aux Etats-Unis et elles finissent sur des systèmes d’armes complexes américains. Ce qui est encore plus inquiétant, signale « Business Week », c’est qu’il pourrait y avoir des liens entre ces pièces, souvent anti-datées, et de récents incidents d’avions ou d’autres matériels militaires américains. En novembre 2005, d’après un rapport confidentiel, le Pentagone a émis ainsi une mise en garde sur des dysfonctionnements de matériels de BAE Systems, qui seraient liés à des composants électroniques fabriqués en Chine. En janvier dernier, raconte le journal, une autre puce contrefaite aurait été découverte dans l’ordinateur de bord d’un avion de chasse F15. Un autre sujet d’inquiétude pour toute l’armée américaine, air, mer, terre, est le fait que des routeurs informatiques contiendraient des pièces contrefaites. Ce qui pourrait avoir comme conséquences non seulement de provoquer des incidents mais aussi de faciliter l’espionnage. Le département américain de la Justice a ainsi ouvert une enquête sur des distributeurs au Texas de routeurs, qui servent à transmettre des données à travers des réseaux numériques. Les propriétaires d’une entreprise américaine ont déjà plaidé coupables. D’après un expert sur les systèmes militaires, Robert Ernst, environ 15 % des composants électroniques de rechange vendus au Pentagone sont contrefaits. Et la plupart viennent de Chine. Le dernier mot est donné par « Business Week » à Jiang Hongyan, directeur des exportations de la Foire de Hong Kong. « Pourquoi vous venez acheter en Chine ? C’est parce que ces composants sont bon marché. Et pourquoi ils sont bon marché ? Parce qu’il y a des problèmes de qualité. »


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :