mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Alcatel : l’Europe devrait augmenter son effort dans le spatial de (...)

Alcatel : l’Europe devrait augmenter son effort dans le spatial de défense

AFP

jeudi 13 octobre 2005, sélectionné par Spyworld

logo

L’Europe devrait augmenter son effort dans le spatial de défense, a estimé jeudi Pascale Sourisse, Pdg d’Alcatel Alenia Space, à Kourou (Guyane française).

"Il serait important que l’Europe augmente son investissement" dans les systèmes spatiaux de défense, a-t-elle déclaré à l’AFP, soulignant que quand l’Europe investit 1 milliard d’euros dans ce secteur, les Etats-Unis en investissent 20 milliards de dollars US, soit un rapport de 1 à 15.

Au niveau européen, "on peut imaginer des coopérations très fortes dans le spatial militaire", a-t-elle ajouté, à l’occasion du lancement prévu jeudi soir par une fusée Ariane du satellite de télécommunications militaires français Syracuse 3A construit par son groupe.

Mme Sourisse s’est félicité de la "volonté de coopération" exprimée par l’offre européenne à l’OTAN pour le remplacement de satellites de télécommunications par une formule de location de capacités sur des satellites de trois pays européens.

La France a proposé les capacités de Syracuse 3, la Grande-Bretagne celles de Skynet 5 et l’Italie, celles de Sicral ce qui a permis à l’Europe de remporter ce marché contre la concurrence américaine, a indiqué Mme Sourisse.

"Cette volonté de coopération se réaffirme dans le projet avec l’OTAN puisque nous avons fait une offre commune", a-t-elle souligné.

Concernant le système Syracuse 3, elle a estimé que la coopération entre Alcatel Alenia Space et le groupe d’électronique de défense Thales avait été "exemplaire".

"Des coopérations avec Thales, il y en aura d’autres", a-t-elle commenté, citant l’exemple du programme du système européen de navigation par satellite Galileo.

La Commission européenne a retenu fin juin l’offre commune des consortiums iNavSat —réuni autour d’EADS (aéronautique et défense) et de Thales (électronique)— et Eurely —réuni autour d’Alcatel (équipementier en télécommunications) et Finmeccanica (aéronautique et défense)— pour devenir concessionnaire de Galileo.

Syracuse 3A a été construit par Alcatel Alenia Space, une société née de la fusion des activités spatiales du français Alcatel Space et de l’italien Alenia, pour le compte du ministère de la Défense.

La maîtrise d’oeuvre du "segment sol" du système, avec le déploiement prévu de 600 stations de réception terrestre, est assurée par Thales.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :