jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Bajolet et Georgelin se mettent d’accord sur l’espionnage (...)

Bajolet et Georgelin se mettent d’accord sur l’espionnage militaire

Jean Guisnel, le Point.fr

samedi 25 octobre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

L’état-major des armées nous apprend que le général Jean-Louis Georgelin, chef d’état-major des armées, a reçu le 22 octobre l’ambassadeur Bernard Bajolet , coordonateur national du renseignement installé à l’Elysée. Sur les photos diffusées sur le site de l’EMA, on reconnaît à la gauche du général Georgelin (en chemise) l’amiral Pierrick Blairon, major général des armées et à ce titre numéro deux de l’EMA. A la gauche de ce dernier, le vice-amiral Jean Goursaud, directeur-adjoint du renseignement militaire. Puis vient le préfet Nacer Meddah, adjoint du coordonateur, assis pour sa part face au général Georgelin. A la gauche du coordonateur se trouve le colonel Christophe Gomard, un autre de ses quatre adjoints. Enfin, à la droite du général Georgelin, se trouve général de corps aérien Jean-Marc Denuel sous-chef d’état-major plans à l’état-major des armées. L’information livrée par l’EMA avec les deux photographies, à savoir que le budget réservé à la fonction stratégique " connaissance et anticipation " (en clair : le renseignement et l’espionnage) va doubler d’ici dix ans pour atteindre un milliard d’euros par an, était déjà connue. En revanche, cette publication permet de souligner la bonne entente régnant entre MM Bajolet et Georgelin, qui avait besoin d’être affichée alors que la réforme du renseignement se met en place. Au début du mois de septembre, le général Goergelin avait publiquement contesté cette nouvelle organisation. Désormais les choses sont claires : les journalistes ayant rapporté ses propos n’avaient rien compris !


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :