jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Défense : 185 milliards d’euros de dépense d’ici à 2014, (...)

Défense : 185 milliards d’euros de dépense d’ici à 2014, confirme Morin

AFP

vendredi 31 octobre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Le projet de loi de programmation militaire 2009-2014 qui sera examiné mercredi en conseil des ministres prévoit "185 milliards de dépenses d’ici à 2014", annonce le ministre de la Défense Hervé Morin dans une interview diffusée mardi par le Figaro.fr.

Le Livre Blanc de la défense et sur la sécurité, qui a été présenté en juin par le président Nicolas Sarkozy, prévoyait 183 mds d’euros.

M. Morin a annoncé également la mutualisation des services de soutien, avec "un seul service d’achat, une seule direction des ressources humaines, une seule direction financière pour toutes les armes".

La modernisation, a-t-il confirmé, "va se traduire par 54.000 suppressions d’emplois d’ici à 2015 et une masse salariale contenue à 12 milliards d’euros".

Le Livre blanc avait prévu 54.000 suppressions d’emplois (sur un total de 320.000), sur les 6 ou 7 prochaines années.

"Malgré la crise, on ne touchera pas aux crédits de la défense", a affirmé M. Morin, ajoutant : "La France souhaite conserver une politique étrangère forte. Pour que sa voix porte, elle doit être une puissance militaire crédible".

Pour lui, la loi de programmation militaire "va permettre d’injecter de l’argent dans le circuit économique au moment où notre industrie en a besoin".

"101 milliards seront dépensés sur les six prochaines années pour équiper les armées" et "la France fait partie des trois ou quatre plus grands pays en matière d’industrie d’armement", a-t-il dit.

Selon M. Morin, la loi de programmation permettra de maintenir les fleurons industriels de la France et "les 350 000 emplois qu’ils génèrent en France".

"A mon arrivée au ministère, je me suis rendu compte qu’une progression annuelle de 6 milliards des crédits d’équipements avait été programmée sans le moindre financement", a assuré M. Morin. Selon lui, ces 6 milliards correspondent au budget de la Justice, ce qui est "un effort impossible à réaliser". "La défense va faire entre 3,5 et 4 milliards d’économies", a-t-il dit.

Pour y arriver, il a été notamment décidé "de regrouper toutes les armées dans le quartier de Balard", à Paris, afin de créer un "Pentagone à la française". Les cessions immobilières et les ventes pourraient représenter 3,5 milliards d’euros.

"Les militaires ne seront pas perdants" dans les restructurations prévues, a-t-il ajouté. Ils bénéficieront "de services de soutien plus réactifs et plus efficaces" et verront leur rémunération progresser sur les trois prochaines années.

D’après lui, cela représentera "entre un demi-mois et deux mois de salaire de plus par an", selon les grades.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :