dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Pakistan : un commandant d’Al-Qaïda tué dans une frappe (...)

Pakistan : un commandant d’Al-Qaïda tué dans une frappe vendredi

AFP

dimanche 2 novembre 2008, sélectionné par Spyworld

logo

Un important commandant du réseau Al-Qaïda, de nationalité égyptienne, a été tué vendredi dans une frappe présumée américaine dans le nord-ouest du Pakistan, près de la frontière avec l’Afghanistan, a annoncé samedi un responsable pakistanais.

L’homme, dont le visage est déjà apparu sur des cassettes vidéo diffusées par le réseau d’Oussama ben Laden, connu sous le nom de Abou Jihad al-Masri, a été tué lorsque deux missiles tirés par un drone ont touché un camion dans le district tribal du Waziristan du Nord, a déclaré à l’AFP un responsable pakistanais sous couvert de l’anonymat.

Deux frappes menées vendredi soir sur les zones tribales, à quelques heures d’intervalle, ont fait 32 morts, en majorité des talibans et combattants d’Al-Qaïda, selon des responsables de la sécurité.

Les Etats-Unis ont offert une récompense d’un million de dollars pour la mort ou la capture d’Al-Masri, selon le site web Rewards for Justice du département d’Etat américain. L’homme, qui s’appellerait en réalité Abou Sena, est considéré comme proche de la direction d’Al-Qaïda, a ajouté le responsable pakistanais.

En 2006, il est apparu sur une cassette vidéo présentée par Ayman al-Zawahiri, le numéro deux d’Al-Qaïda, dans laquelle il affirmait que son propre groupe extrémiste, Al Jamaa Al Islamiya, avait rejoint le réseau d’Oussama ben Laden. Vendredi, deux frappes de missiles ont visé les zones tribales pakistanaises, dans les districts du Waziristan du Sud et du Nord, qui sont devenus le repaire de talibans afghans et combattants d’Al-Qaïda.

Washington et Kaboul affirment que ces groupes, soutenus par des talibans pakistanais, utilisent ces régions comme de bases arrière pour lancer des attaques en territoire afghan contre les forces internationales. Les tirs de missiles, qui se sont multipliés ces dernières semaines, ont envenimé les relations des Etats-Unis et du Pakistan, pourtant alliés depuis 2001 dans la "guerre contre le terrorisme".

Le Pakistan dénonce des atteintes à sa souveraineté et affirme que ces frappes, qui développent le sentiment anti-américain dans ce pays musulman, portent atteinte à ses efforts pour éradiquer la menace terroriste.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :